Articles

Quel modèle qualité pour la e-Formation ? L’étude exemplaire du Préau

Par Denys Lamontagne , le 22 avril 2002 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Il n’y a qu’à essayer à produire de bons cours à distance pour s’apercevoir que l’affaire n’est pas aussi évidente qu’il n’y parait au premier abord. Les technologies, les ressources et les connaissances impliquées dans la production d’un cours sont importantes et constituent en soi un défi de gestion de projet.

Ce n’est pas tout. Une fois le cours monté, l’infrastructure pour le supporter doit être optimisée en plus de la mise en marché, de la distribution, du financement et de l’administration du cours...

Ensuite, pendant que des personnes suivent un cours en ligne, un grand nombre d’actions de support s’ajoutent et doivent être satisfaisantes pour le client.

Enfin, le processus se complète avec l’évaluation, le suivi et le retour sur l’expérience, pour les étudiants comme pour tous les autres acteurs et pour toutes les ressources impliquées.

Bref, compte tenu de l’importance des dispositifs de e-formation, la production de celle-ci devient définitivement une affaire d’équipe et ne peut être réalisé économiquement que par des organisations qui atteignent un certaine taille et qui ont un volume suffisant pour permettre de maintenir leurs équipes à l’emploi et amortir leurs immobilisations.

Quand des investissements de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour chaque cours sont impliqués, il va de soi que l’on n’est pas autorisé à manquer son coup très souvent. On en vient alors rapidement à la notion de qualité qui devient la préoccupation intégrant toutes les autres.

Autant pour les clients que pour les fournisseurs de la e-formation, l’étude du Préau " Quel modèle qualité pour la e-Formation ?" se présente comme un outil de premier choix. Elle est compréhensible et accessible malgré la complexité technique et administrative du sujet.

- Par son orientation, l’étude vise le développement responsable de l’industrie de la e-formation et l’utilisation efficace des millions qui s’y investissent.

- Par son approche mixte management-éducation, l’étude nous apporte l’expertise considérable du management industriel couplée à celle tout aussi considérable de l’ingéniérie de la formation. Les deux mondes gagnent à s’inspirer l’un de l’autre.

L’étude fournit plusieurs grilles d’analyse originales pour la e-éducation et offre l’occasion à chacun de passer en revue ses processus autant du coté "client" que du coté "vendeur". L’étude pourrait encore être simplifiée, mais on a là une excellente base qui ne pourra que s’améliorer dans ses versions ultérieures et avec vos commentaires.

Pour terminer, on peut souligner la qualité des équipes-conseils qui ont participé à cette étude ainsi que le parti-pris pour l’apprenant. Sa satisfaction constituant la mesure ultime de la qualité effective d’une formation. De quoi bâtir sur du solide.

" Quel modèle qualité pour la e-Formation ?" propose :

  • aux clients de la e-Formation, des outils d’aide à la décision pour le choix d’offres qui répondent à leurs attentes et leurs besoins explicites et implicites,  
  • aux organismes de e-Formation, des outils d’accompagnement pour le choix d’une démarche qualité qui leur permettent de valoriser leurs pratiques et la mise en oeuvre d’une offre de formation qui réponde aux attentes et besoins de leurs clients.

Vous pouvez consulter les discussions initiées par les é-cri(t)s de Charlie à partir de cette étude sur Thot : Forum des e-cri(t)s : "la qualité en e-formation" (MJ)

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné