Articles

Agir au niveau local pour faire des vagues au niveau mondial (2003)

Par Martine Jaudeau , le 06 mai 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 31 mars 2017

En partenariat avec le Marché Mondial de la Formation, de l’Éducation et du Savoir (World Education Market) se tiendra la Conférence sur la Qualité de l’(e)-Apprentissage, l’Innovation et le Développement Régional . Part du projet Soutien de l’Excellence dans l’e-apprentissage (SEEL) coordonné par l’Institut européen EIfEL , elle se propose d’examiner qualité et e-formation en villes et régions.

Régionaliser la formation ou faire le lien entre qualité et innovation ?

Pour Serge Ravet , directeur d’EIfEL :

«l’idée de «région apprenante» (mais aussi de ville, et plus généralement, de territoire), est un concept déjà développé depuis plusieurs années, et qui nous permet d’aborder la question de la qualité du e-learning de manière non triviale (comme la qualité des ressources pédagogiques ou la qualité de la formation à distance) : en effet, une région apprenante n’est pas une région qui fait plus de formation que les autres (et surtout, une région e-apprenante, n’est pas un région qui fait de la FOAD!) mais qui, entre autres choses, crée les conditions de l’innovation, de la cohésion sociale et du développement économique. En nous plaçant au niveau de la région pour aborder la question de la qualité du e-learning, cela nous permet à la fois de nous abstraire du débat sur la qualité de la formation à distance, mais surtout d’examiner la question du lien (contradiction ?) entre qualité (souvent perçue commme faire toutjours la même chose) et innovation (exactement le contraire).»

Comment une région étend-elle ses pratiques d’apprentissage au reste du pays et au-delà ?

Pour Francis Oudot, président de l’ ANDEV , l’association nationale des directeurs de l’éducation des villes de France, la coopération est la clé : l’influence des régions apprenantes passe par des investissements et des initiatives en éducation à long terme. Ils sont basés sur une reconnaissance mutuelle de tous les acteurs concernés : familles, collectivités locales, écoles, état, associations et sur un dialogue permanent établit entre eux.

Les technologies éducatives en réseau ne peuvent que faciliter ce dialogue et cette coopération au sein d’une communauté d’intérêt et au-delà. Un forum qui s’annonce passionnant sur les moyens d’articuler le régional au global, la responsabilité individuelle et collective, la base d’un développement durable et équitable pour tous.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné