Articles

La publication électronique des thèses de doctorat ne plait pas à tous

Par Thot , le 17 mai 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Quelques étudiants et professeurs de l’Ohio State University s’opposent à une politique interne selon laquelle les thèses de doctorat doivent être soumises électroniquement et publiées en ligne.

On retrouve plusieurs des opposants à cette politique dans les départements de langue anglaise et d’histoire. Ces derniers avancent que les travaux publiés en ligne diminuent vraisemblablement leurs chances d’être acceptés pour une publication ultérieure. Deux autres soucis ont également été soulevés : la question des droits d’auteur sur les thèses et un sentiment de risque accru de plagiat pour les thèses virtuelles.

Les administrateurs de l’Université soulignent que la politique reflète la responsabilité de l’établissement à l’effet que les travaux universitaires «soient accessibles à la communauté en général». William A. T. Clark, directeur associé de l’École des études supérieures, a essayé d’apaiser les craintes face au plagiat en soulignant qu’un plus grand accès aux thèses pourrait vraiment diminuer le plagiat puisqu’il le rendrait plus facilement décelable.

Les étudiants peuvent retarder le postage de la thèse de un à trois ans. Mais Clark a déclaré toutefois que toutes les thèses seraient publiées virtuellement puisque l’Université s’en réserve le droit.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné