Articles

Préservation de données numériques : un défi de taille

Par Thot , le 31 août 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Parce que la plupart des fichiers numériques dépendent des systèmes d’exploitation dans lequels ils sont entreposés et des applications utilisées pour les créer et les lire, les éventuels archivistes sont aux prises avec la double tâche de déposer et d’entretenir le matériel numérique nécessaire pour lire aussi bien des fichiers numériques que les fichiers eux-mêmes.

«Chaque jour qui passe voit grossir le bassin des documents numériques», souligne le directeur chez Eastman Kodak Andrew Lawrence. «Souvent, il n’existe pas de copie papier associée pour archiver selon des méthodes conventionnelles. Avec le temps, un problème se pose : comme les médias se détériorent et que le matériel et l’équipement informatique évoluent, l’information archivée électroniquement devient vulnérable.»

Selon Lawrence, la meilleure approche pour la conservation numérique reposerait sur une double voie. Pour les besoins à court terme, les utilisateurs pourraient maintenir des archives électroniques structurées dans leurs formats originels. Mais pour les besoins à plus long terme, Lawrence propose la création d’un fonds d’archive de référence d’images document permanentes dans des formats analogiques, comme le microfilm, qui constituerait un dépôt à l’abri des technologies. Glenn Widener, directeur des technologies Internet chez Swiftview, privilégie une solution différente. Il recommande d’utiliser le langage de commande d’imprimante (Printer Control Language), inventé par Hewlett-Packard pour sa gamme d’imprimates Laser Jet, en tant que moyen facile de préserver les documents. «Plusieurs utilisateurs du langage PCL peuvent consulter des documents qui ont de 15 à 20 ans d’existence. Il y aura toujours des outils disponibles sur le marché pour en faire la lecture.»

Dans l’intervalle, Dan Schonfeld, directeur de produits chez Artesia, mentionne que son logiciel de gestion de contenus numériques permet aux utilisateurs d’archiver des afficheurs, des lecteurs et des lecteurs audio conjointement avec les fichiers. «Parce que nous pouvons entreposer n’importe lequel type de média, nous pouvons aussi bien entreposer les applications que les fichiers multimédia», ajoute-t-il.

Pour l’article complet

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné