Articles

Le CRITAOI fédère les chercheurs en littérature africaine francophone

Par Louis-Martin Essono , le 01 novembre 2003 | Dernière mise à jour de l'article le 17 mars 2009

L’idée première de Pierre Morel était de fédérer le plus grand nombre de chercheurs du monde francophone, dans le but de mettre ensemble, de partager et d’utiliser toutes les ressources littéraires, culturelles et linguistiques de la francophonie. L’objectif était simple et très clair, celui de la francophonie du partage. Cette idée a émergé depuis longtemps, elle a pris forme et a éclos à Libreville, en mars 2003, à l’occasion et en marge des États généraux de l’Enseignement du français en Afrique subsaharienne francophone.

La réalisation de ce vœu en Afrique a vu le jour grâce au Pr. Mwamba Cabakulu, de l’ Université Gaston Berger , Saint-Louis du Sénégal qui en assume les responsabilités premières.

C’est au mois de décembre que sera officiellement inauguré le site du CRITAOI . Il vise à valoriser la production critique de l’Afrique subsaharienne et de l’océan Indien dans les domaines de la littérature francophone. Il repose sur un réseau de plus de 60 membres répartis dans 16 pays dont le Canada, la Belgique, l’Espagne, les USA et la plupart des pays africains francophones. Ce réseau se constitue de comités qui sont généralement implantés dans des établissements d’enseignement supérieur et de recherche.

Le CRITAOI prend sa puissance fédératrice par le fait qu’il gère une banque de textes hébergée à l’ Université Gaston Berger . Cette banque recueille, avec l’aide et sous la responsabilité scientifique de ses membres et de ses comités, des textes à vocation critique (articles, communications, cours, thèses, mémoires...) publiés en Afrique ou dans l’océan Indien ou inédits.

L’un des aspects importants de ce réseau est que la constitution de la banque des données va être établie grâce à des accords de partenariat avec des publications scientifiques africaines, lesquelles autorisent la mise en ligne des articles ayant trait à la littérature et à la langue francophones de l’Afrique subsaharienne et de l’océan Indien dans un délai fixé après leur parution papier.

C’est la raison pour laquelle les objectifs de CRITOI seront les suivants :

  • identifier des textes pouvant intéresser la banque CRITAOI
  • prendre contact avec leurs auteurs, responsables de publication et/ou éditeurs
  • leur proposer la mise en ligne de ces textes
  • les faire parvenir à un comité CRITAOI
  • proposer aux revues scientifiques dont ils ont connaissance de signer une convention de partenariat avec le réseau CRITAOI

Ce nouveau site, qui vient en appui aux activités littéraires francophones, dispose d’une bibliothèque de textes critiques sur la littérature francophone de l’Afrique subsaharienne et de l’Océan Indien produits par des chercheurs africains et de l’océan Indien. La question de la sélection des textes à faire entrer dans la banque de textes demeure fondamentale. En effet, si certains textes appartiennent désormais au CRITAOI et à d’autres domaines, il est urgent de repenser l’ouverture de ces texte vers d’autres horizons, même non littéraires.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné