Articles

Le Paideia Coached Project : travailler pour soi-même et pour les autres

Par Denys Lamontagne , le 23 mars 2004 | Dernière mise à jour de l'article le 02 juillet 2018

 

«Ne vous inquiétez pas si les enfants ne vous écoutent pas. Inquiétez-vous plutôt s’ils sont tout le temps en train de vous surveiller» -- Robert Fulghum

 

«Paideia» est un terme dérivé du grec «pais, paidos», le soin, l’alimentation d’un enfant.

Le «Paideia Coached Project» propose aux enseignants des moyens d’intéresser leurs étudiants et de rendre les programmes plus significatifs pour eux.

Quand les étudiants savent que leur projet ou leurs réalisations seront présentés à une audience en dehors de la classe, ils sont inspirés à produire un travail de grande qualité. Le projet supervisé (coached) résulte en des productions étudiantes qui ont une véritable valeur pour l’audience.

En essence, le travail en classe personnel et significatif contribue directement à la motivation de l’étudiant et les étudiants doivent construire activement du sens pour parvenir à apprendre.

La curiosité, la créativité et une pensée d’un ordre plus élevé sont stimulées par des tâches d’apprentissage pertinentes et authentiques, d’une difficulté optimale et nouvelle pour chaque étudiant.

Non seulement la plupart des étudiants sont capables de rigueur intellectuelle, ils l’utilisent pour fonctionner au plus haut niveau. Le succès dépend de la supervision avec des standards élevés et significatifs autant pour les étudiants que pour le professeur ou l’administrateur.

Les observations suivantes menées depuis 1990 auprès de centaines de professeurs et de projets détaillent plusieurs des points clés.

Les projets supervisés Paideia sont plus intenses, durent plus longtemps et sont plus significatifs plus :

  • les étudiants découvrent et construisent leur propre sens à partir du projet d’une façon significative personnellement;  
  • les étudiants exercent leur propre pouvoir de choix d’une façon de plus en plus responsable et mature;  
  • les étudiants construisent sur le passé et anticipent le futur, le leur et celui des autres;  
  • les étudiants se définissent eux-même à travers le processus, à la fois interpersonnellement et intrapersonnellement;  
  • les étudiants valident leur sens du contrôle et leur compétence à mesure que leurs espoirs de succès sont confirmés ou défiés;  
  • les différentes tâches du processus sont significatives pour les étudiants et ont une valeur évidente dans le monde extérieur à la classe;  
  • les différentes tâches du processus représentent un défi et sont nouvelles;  
  • les étudiants sont motivés par des pensées et des émotions positives - pas par celles associées avec l’évaluation compétitive;  
  • les étudiants communiquent avec succès et coopèrent avec une large variété de personnes dans une large variété de situations;  
  • les étudiants se respectent les uns et les autres et sont courtois, reconnaissant que chacun a des talents uniques et valables;  
  • les différences culturelles et environnementales entre les individus et les autres associés au projet sont non seulement acceptées mais valorisées; et  
  • les étudiants périodiquement revoient le processus et évaluent comment et ce qu’ils apprennent ou n’apprennent pas.

Les technologies de l’apprentissage n’entrent pas en conflit avec ces principes et peuvent même étendre leur portée... À nous de les intégrer dans nos groupes et nos activités.

Pour plus d’informations :

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné