Articles

Pour grandir... MySpace, Facebook ou Messenger

Par Tété Enyon Guemadji-Gbedemah , le 26 janvier 2009 | Dernière mise à jour de l'article le 27 janvier 2009

Après trois ans d'étude ayant porté sur les usages du Web de plus de 800 jeunes, des chercheurs sont parvenus à la conclusion que le temps passé en ligne par ces jeunes sur les réseaux sociaux ou sur la messagerie instantanée leur permet de grandir ou de mûrir. Ce temps n'est pas perdu ; au contraire il est employé utilement pour acquérir "des savoir-faire sociaux et techniques qui leur sont nécessaires pour participer à la société contemporaine".

La présente étude intitulée "Living and Learning with New Media" vise à comprendre comment les jeunes vivent et apprennent avec les nouveaux médias.

Elle s'organise autour des questions de recherche suivantes : comment les nouveaux médias s’intègrent-ils dans les pratiques et les agendas des jeunes ? Et comment ces pratiques modifient-elles la dynamique des négociations, des alphabétisations, de l’apprentissage et de la connaissance des jeunes ?

A l'issue de cette étude, trois types de participation et d'apprentissage des jeunes ont été identifiés. Il s'agit du :

  • "hanging out" : (passer du bon temps ensemble), en utilisant des outils comme la messagerie instantanée, Facebook ou MySpace pour retrouver et discuter avec ses amis ;
  • "messing out" (surfer, se frotter à l’extérieur), chercher de l’information, bricoler avec des moyens expérimentaux ou naviguer au hasard ;
  • "geeking out" (bidouiller), ou se plonger en profondeur dans un domaine d’intérêt ou de connaissance spécialisé.

Perspective en matière d'éducation

Les jeunes apprennent en bricolant et en jouant avec les nouvelles formes de médias. Contrairement, à ce que pensent les adultes, ils utilisent (aussi) les médias sociaux comme des lieux d'apprentissage et capitalisent l'apprentissage par les pairs.

Eu égard à cela, il se dessine un nouveau rôle pour l'éducation, celui de préparer les jeunes à participer à la vie publique en général. L'éducation ne doit donc plus se limiter à préparer ces jeunes à leurs carrières futures. Une perspective sérieuse que les éducateurs et les décideurs se doivent de prendre en considération.

Living and Learning with New Media

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné