Articles

Le Forum français pour la formation ouverte et à distance -

Par Denys Lamontagne , le 03 janvier 1999 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

Le Forum français pour la formation ouverte et à distance propose diverses recommandations pour faciliter et accompagner le développement du multimédia pédagogique et des formations ouvertes.

Voici les principales :

  • Soutenir le développement coordonné d’une industrie française et européenne du multimédia et des systèmes de formation ouverte;  
  • Impulser un effort au niveau des pouvoirs publics et des différents acteurs sur les services et les contenus plutôt que sur les seuls systèmes de transmission, en s’appuyant sur le développement de la recherche et le métier reconnu des professionnels français de la formation continue;  
  • Favoriser le développement d’un véritable marché de la formation ouverte et à distance et des produits multimédia de formation, en étant attentif à éviter les monopoles et la concurrence déloyale;  
  • Utiliser les formations ouvertes et à distance comme moyen de lutte contre les inégalités liées à la localisation en organisant l’accès à ces ressources dans le cadre d’une politique d’aménagement du territoire;  
  • Coordonner les interventions de l’état et des régions, en particulier pour optimiser les budgets et assurer l’interopérabilité des systèmes de communication;  
  • Mettre en place une véritable protection des « formés » dans ce domaine pour éviter les abus commerciaux sur le marché grand public (labellisation, droit des consommateurs);  
  • Favoriser la création de nouveaux systèmes de formation ouverte et à distance tout en facilitant l’évolution des systèmes classiques vers les nouveaux dispositifs notamment sur le plan économique ; autoriser plus de souplesse pour permettre le transfert de financements entre le fonctionnement et l’investissement;  
  • Promouvoir avec volontarisme l’offre française de multimédia formation ouverte et à distance à l’exportation comme vecteur de la culture française.
Avec un peu plus d’ouverture encore, on pourrait étendre ces recommandations à toute la francophonie; en remplacant «français» par «francophone» dans ce texte, on y arrive presque...

Les 10 propositions

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné