Articles

Une console universelle courriel/Web

Par Denys Lamontagne , le 04 janvier 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 12 décembre 2008

La propositionDes pistesDes valeurs?

Stimuler le développement

Les 3 milliards de personnes qui gagnent moins de 200 $ par an ont bien peu de chances d’accéder à l’éducation supérieure.

Si la connaissance universelle est aujourd’hui virtuellement accessible, il y a encore beaucoup de chemin à faire pour rendre cet accès réel pour tous.

Il est impératif d’inventer un appareil permettant d’accéder à peu de frais à Internet.

La proposition

L’idée est de produire un prototype de console monobloc à courrier électronique et Web, pouvant être utilisée à partir de n’importe quel serveur à accès gratuit. L’appareil devra répondre aux caractéristiques suivantes :

Le coût de production de la console ne dépasse pas 100 $US.

L’appareil jouit d’une autonomie énergétique importante (fonctionner à manivelle ou à l’énergie solaire, par exemple).

L’utilisateur peut compter sur une mémoire RAM suffisante pour les besoins d’un cours de formation en ligne normal, ce cours utilisant le courrier électronique pour les échanges de devoirs et d’exercices ainsi que pour la messagerie.

Des pistes technologiques

  • La technologie du papier électronique est au point; à 25 cents la page (1 fr), cela pourrait constituer un écran très abordable. D’autant plus que ce «papier» offre une résistance peu commune et ne nécessite aucun rétro-éclairage.
  • Le numériseur magnétique nécessaire pourrait être une variation de ceux que l’on trouve dans n’importe quel photocopieur ou fax. Avec cela, plus besoin d’écran cathodique, ni de courant électrique continu. Il coûte environ 10 $.
  • Des consoles de courrier électronique existent déjà. Deux exemples : Mailstation et Mailbug. Elles sont actuellement liées à des serveurs avec abonnement à 100 $/an, mais le principe est là; on s’approche de ce qui est recherché. Coût : environ 30 $
  • La mémoire électronique vive et de stockage est de moins en moins dispendieuse à produire et ses coûts par meg continuent de diminuer. Ce ne sera bientôt plus qu’une considération accessoire. 30 $
  • La génératrice à manivelle est déjà disponible et utilisée dans beaucoup de pays, particulièrement pour les radios portatives et l’éclairage d’appoint. Coût : 30 $ (L’histoire de la compagnie Baygen qui produit cette génératrice est d’ailleurs édifiante : les appareils sont fabriqués en Afrique, pour les besoins réels de la population et par des employés qui ne sont pas tous avantagés par la vie...)
  • On trouve de plus en plus de services d’accès Internet gratuits; tous les pays pourraient en offrir à leurs citoyens, au moins pour le courrier...
  • Enfin, il a été prouvé que les populations même les moins éduquées sont tout à fait capables de s’accaparer par elles-même des technologies de communication, sans support extérieur.

Bref, en fabriquant quelques millions d’unités par an, on devrait pouvoir les produire à 100$ et répandre à l’échelle du globe l’accès aux cours, à l’apprentissage en réseau et au tutorat par courrier électronique.  

Une question de valeurs

N’ayons pas peur des mots : notre égoïsme collectif s’accroît dans l’indifférence et les conséquences de cet état de fait pèsent de plus en plus lourd dans le paysage mondial.

Voici l’occasion d’orienter une partie de nos efforts vers le partage avec la communauté, et ce, pour la plupart d’entre nous, en lien avec notre activité professionnelle, c’est-à-dire l’éducation et la formation.

Toute réalisation commence quelque part,             .... là où quelqu’un prend une responsabilité.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné