Articles

Architecture physique d’un centre de formation en ligne

Par Denys Lamontagne , le 05 juin 2000 | Dernière mise à jour de l'article le 23 décembre 2008

 

Pedro Bustamante Aguilara a réalisé, dans le cadre de son projet de fin d’études, les plans architecturaux d’un centre de formation en ligne.

Initiative louable qui lance le débat sur l’organisation physique et spatiale d’un centre d’études où les étudiants sont libérés des horaires et des regroupements forcés...

Au vu de ce travail, il apparaît cependant que les implications architecturales de l’utilisation des nouvelles technologies n’ont pas encore été suffisamment jaugées pour être définitivement intégrées dans des formes spatiales.

La téléportation des données, leur multiplication et leur ubiquité fait en sorte qu’il devient moins nécessaire de créer des espaces de regroupement par services (vidéothèque, audiothèque, etc.).

Par exemple, on sait que les étudiants à distance expriment le besoin d’étre encadrés et supervisés, spécialement dans les milieux de travail. C’est à cette condition qu’ils connaissent le succès. Des installations doivent donc tenir compte des besoins des superviseurs de cours, les superviseurs étant ceux qui observent les personnes étudier et qui les aident dans leur étude.

Par ailleurs, les étudiants ont souvent besoin d’un accès aux diverses sources de références DURANT le temps qu’ils étudient; il ne faut pas qu’ils aient à se déplacer à l’autre bout de l’édifice pour consulter un ordinateur ou faire un appel téléphonique à leur tuteur.

Donc, un design de plus petites salles d’études (8 à 15 personnes) avec les interfaces ou des accès à la plupart des services (ordinateur, vidéo, principaux livres de référence d’études, etc.) est préférable à un design de regroupement par services.

Dans l’ére numérique, rien ne justifie une livraison de services centralisée. «L’usager au centre du service» et non «l’usager devant se plier aux services» est un concept nouveau dans le monde de l’éducation.

Dans un centre de formation, les étudiants qui étudient à distance aiment aussi pouvoir laisser leur matériel dans un casier personnel et verrouillé sans avoir à toujours tout trimbaler avec eux.

Un magasin où les étudiants peuvent acheter du matériel de base (papier, crayons, photocopies, etc.) devrait aussi étre prévu. Ainsi que des outils de gestion des étudiants à distance (tableau et horaires, babillard).

Bref, un paquet de détails qui font qu’une architecture devient vivante et aidante.

Pour visiter le projet

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné