Articles

Tour du monde des formations les plus innovantes - À voir

Par Denys Lamontagne , le 27 avril 2010 | Dernière mise à jour de l'article le 28 avril 2010

La conférence de M. Giget sur les innovations éducatives dans le monde vaut bien les 65 minutes que vous y passerez (après la pub).  On en sort avec la claire impression que le train «éducation» se met en branle et que, pour ne pas le manquer, il vaudrait mieux s’activer un peu plus.

Des quantités de gens sont intéressés par les contenus éducatifs. Dans certains pays, des professeurs sont reconnus comme des vedettes.  Des professeurs avec 100 000 ou même un million d’étudiants ne sont plus rares, mais généralement pas dans les pays développés.

La plus grande université du monde, avec plus de 2,6 millions d’étudiants, est chinoise (China Central Radio and TV University) et donne surtout ses cours à distance. La seconde est la Indira Ghandi National Open University, avec sensiblement les mêmes chiffres et est en train d’exporter son savoir faire dans toute l’Afrique. À titre de comparaison, en francophonie, la plus grande institution est le CNED, avec 300 000 étudiants. Si le contraste est important du coté de la clientèle, du coté technologique il est encore plus saisissant.

Un tremplin technologique

Alors que les institutions à distance des pays en développement utilisent massivement toutes les technologies disponibles, satellite, téléphone mobile, radio, télé, baladeurs, consoles et autres supports, la plupart des institutions du Nord naviguent entre le tout Internet et le papier, délaissant même la télé, ignorant la radio et faisant quelques expériences sur téléphone et sur baladeurs.

Culture et tradition éducative

Une différence culturelle de perception de la formation à distance est manifeste : au Sud elle est considérée comme un moyen de fournir massivement de l’éducation de qualité à toute la population, de l’alphabétisation jusqu’aux études supérieures, au Nord elle est passée du statut d’outil d’enseignement palliatif à celui d’outil complémentaire ou d’appoint, à intégrer au système existant sans trop perturber son organisation.

  • Alors que les deux universités citées plus haut ouvrent des succursales dans toutes les régions et dans des dizaines de pays, les institutions du Nord demeurent presque toutes dans une dynamique régionale.
    .
  • Il appert de plus en plus que la formation de qualité sera reproduite et distribuée massivement alors que la formation artisanale sera restreinte à des niches de plus en plus étroites. Le processus est inéluctable.
    .
  • L'ambition de diffuser des formations en anglais ou en français dans le monde entier ne correspond pas aux attentes. Dans chaque pays, on veut étudier dans sa langue : swahili, thaï, croate, quechua, etc.
    .
  • L’utilisation des TIC entraîne la participation, l’échange et le partage des responsabilités. Le maintien d'un système éducatif fermé et directif empêche l’exploitation du potentiel des TIC.

La «tradition» en éducation n’a pas que des avantages et on le voit dans cet exposé, fort stimulant.

"La révolution de l’éducation à l’âge numérique. Tour du monde des formations les plus innovantes", par Marc Giget, Fondateur et Président de l’European Institute for Creative Strategies & Innovation.

Conférence donnée lors des Assises Nationales de l'Education et de la Formation numériques 2010

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné