Dossiers de la semaine

Curateur ? Non. Médiateur ? Oui !

Depuis quelques mois sur la toile, la "curation" et le "curateur" font fureur. La dite "curation" désignant le processus de sélection, d'analyse et de diffusion de sources d'information pertinentes pour vous, cher Internaute, ici et maintenant. Comment ? Vous dites que vous faites déjà ce travail, et qu'en plus vous le mettez gratuitement à disposition sur la toile, via les médias sociaux ? Les médias sociaux, précisément, nous permettent de mutualiser les efforts de sélection, de donner un peu et de recevoir beaucoup. 

Si nous devions ajouter quelqu'un dans le processus de veille, ce serait plutôt une personne qui nous aide à faire du lien entre les ressources, à les mettre en perspective les unes par rapport aux autres. Cette fonction-là s'apparente bien plus à la médiation qu'à la "curation".

La médiation culturelle ou scientifique facilite la construction des savoirs, en ceci qu'elle utilise des voies inattendues, que nous n'aurions imaginées par nous-mêmes. Il s'agit moins, pour le médiateur, de vulgariser un savoir que d'éveiller la curiosité pour ce savoir et d'y ménager des points d'entrée.

Les ressources en ligne nous donnent un certain pouvoir sur nos apprentissages. Alors, plutôt que de nous en remettre à quelques "sachants", aussi brillants soient-ils, invitons-les plutôt à partager leur expertise avec nous, non dans des dispositifs verticaux mais dans des débats où se réalise la co-construction des savoirs.

Illustration : Labyrinth / Margaret Anne Clarke / CC BY 2.0

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Curateur ? Non. Médiateur ? Oui ! - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Curateur ? Non. Médiateur ? Oui !

Depuis quelques mois sur la toile, la "curation" et le "curateur" font fureur. La dite "curation" désignant le processus de sélection, d'analyse et de diffusion de sources d'information pertinentes pour vous, cher Internaute, ici et maintenant. Comment ? Vous dites que vous faites déjà ce travail, et qu'en plus vous le mettez gratuitement à disposition sur la toile, via les médias sociaux ? Les médias sociaux, précisément, nous permettent de mutualiser les efforts de sélection, de donner un peu et de recevoir beaucoup. 

Si nous devions ajouter quelqu'un dans le processus de veille, ce serait plutôt une personne qui nous aide à faire du lien entre les ressources, à les mettre en perspective les unes par rapport aux autres. Cette fonction-là s'apparente bien plus à la médiation qu'à la "curation".

La médiation culturelle ou scientifique facilite la construction des savoirs, en ceci qu'elle utilise des voies inattendues, que nous n'aurions imaginées par nous-mêmes. Il s'agit moins, pour le médiateur, de vulgariser un savoir que d'éveiller la curiosité pour ce savoir et d'y ménager des points d'entrée.

Les ressources en ligne nous donnent un certain pouvoir sur nos apprentissages. Alors, plutôt que de nous en remettre à quelques "sachants", aussi brillants soient-ils, invitons-les plutôt à partager leur expertise avec nous, non dans des dispositifs verticaux mais dans des débats où se réalise la co-construction des savoirs.

Illustration : Labyrinth / Margaret Anne Clarke / CC BY 2.0

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !