Dossiers de la semaine

Comment tu parles ?!

Nous nourrissons notre langue et lui permettons de s'épanouir. Cet effort se réalise individuellement, et encore plus collectivement. En Côte d'Ivoire, le nouchi a vu le jour dans les quartiers défavorisés d'Abidjan avant de se répandre, de s'enrichir et de devenir un puissant signe d'identité.

L'anglais mène la vie dure au français et à bien d'autres idiomes. Loins de s'en protéger, les francophones ont tendance à l'embrasser un peu trop étroitement. Heureusement, les néologismes à la mode ne durent pas.  

La toile est bavarde. En témoignent, les murs de mots qui accueillent vos pensées les plus profondes... et les blagues les plus stupides. D'autres pages plus "adultes" ne valent guère mieux, tant les phrases qui les peuplent ressemblent à des planches de bois dur, qui cachent bien plus qu'elles ne dévoilent. En chrchant plus loin, on découvre les sites de poésie sur lesquels chaque mot compte. 

Les mots ressemblent parfois à des pierres. On aimerait qu'elles coulent beaucoup plus vite hors du sac. Les applications d'assistance à l'écriture se perfectionnent. Bientôt, on pourra écrire aussi vite qu'on parle. Mais écrire quoi, au juste ?

Il faut se méfier des mots, dit Ben. Il faut aussi s'en emparer, leur donner du poids et de la personnalité. En faire nos messagers sur la toile.

Illustration : Salades2... via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Comment tu parles ?! - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Comment tu parles ?!

Nous nourrissons notre langue et lui permettons de s'épanouir. Cet effort se réalise individuellement, et encore plus collectivement. En Côte d'Ivoire, le nouchi a vu le jour dans les quartiers défavorisés d'Abidjan avant de se répandre, de s'enrichir et de devenir un puissant signe d'identité.

L'anglais mène la vie dure au français et à bien d'autres idiomes. Loins de s'en protéger, les francophones ont tendance à l'embrasser un peu trop étroitement. Heureusement, les néologismes à la mode ne durent pas.  

La toile est bavarde. En témoignent, les murs de mots qui accueillent vos pensées les plus profondes... et les blagues les plus stupides. D'autres pages plus "adultes" ne valent guère mieux, tant les phrases qui les peuplent ressemblent à des planches de bois dur, qui cachent bien plus qu'elles ne dévoilent. En chrchant plus loin, on découvre les sites de poésie sur lesquels chaque mot compte. 

Les mots ressemblent parfois à des pierres. On aimerait qu'elles coulent beaucoup plus vite hors du sac. Les applications d'assistance à l'écriture se perfectionnent. Bientôt, on pourra écrire aussi vite qu'on parle. Mais écrire quoi, au juste ?

Il faut se méfier des mots, dit Ben. Il faut aussi s'en emparer, leur donner du poids et de la personnalité. En faire nos messagers sur la toile.

Illustration : Salades2... via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !