Dossiers de la semaine

Festivals

Les festivals artistiques qui battent leur plein tout au long de l'été, disposent d'atouts puissants pour attirer le public : dans un monde envahi par les images virtuelles et les communications à distance, ils permettent de rencontrer les artistes et de communier dans la ferveurs des concerts et spectacles de rue.

Il existe désormais des festivals dans tous les domaines, y compris dans celui de la culture geek qui dispose de ses événements emblématiques. Si l'aspect convivial, voire bon enfant, de certains festivals ne peut être remis en cause, d'autres sont devenus d'énormes machines qui brassent des centaines d'artistes, des dizaines de milliers de spectateurs, et des millions d'euros ou de dollars. Les festivals musicaux sont les plus touchés par ce phénomène de gigantisme et de rationnalisation économique ; car après le tarissement des revenus de la musique enregistrée, il s'agit de maximiser les profits réalisés avec la musique vivante. 

Tous les festivals ont besoin des réseaux sociaux pour profiter du bouche à oreille et maintenir le sentiment d'appartenance à une communauté, d'une édition à l'autre. Le recours aux technologies numériques est d'ailleurs de plus en plus massif. À côté du simple site d'information sur le programme, on trouve désormais des vidéos exclusives, des applications de réalité augmentée, et même de véritables festivals virtuels de cinéma, qui n'ont d'autre existence que sur la toile. Ce qui permettra peut-être à certains films de trouver enfin leur public. 

Dans la rue ou sur la toile, l'été est la saison des festivals !

Illustration : meunierd, Shutterstock.com

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Festivals - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Festivals

Les festivals artistiques qui battent leur plein tout au long de l'été, disposent d'atouts puissants pour attirer le public : dans un monde envahi par les images virtuelles et les communications à distance, ils permettent de rencontrer les artistes et de communier dans la ferveurs des concerts et spectacles de rue.

Il existe désormais des festivals dans tous les domaines, y compris dans celui de la culture geek qui dispose de ses événements emblématiques. Si l'aspect convivial, voire bon enfant, de certains festivals ne peut être remis en cause, d'autres sont devenus d'énormes machines qui brassent des centaines d'artistes, des dizaines de milliers de spectateurs, et des millions d'euros ou de dollars. Les festivals musicaux sont les plus touchés par ce phénomène de gigantisme et de rationnalisation économique ; car après le tarissement des revenus de la musique enregistrée, il s'agit de maximiser les profits réalisés avec la musique vivante. 

Tous les festivals ont besoin des réseaux sociaux pour profiter du bouche à oreille et maintenir le sentiment d'appartenance à une communauté, d'une édition à l'autre. Le recours aux technologies numériques est d'ailleurs de plus en plus massif. À côté du simple site d'information sur le programme, on trouve désormais des vidéos exclusives, des applications de réalité augmentée, et même de véritables festivals virtuels de cinéma, qui n'ont d'autre existence que sur la toile. Ce qui permettra peut-être à certains films de trouver enfin leur public. 

Dans la rue ou sur la toile, l'été est la saison des festivals !

Illustration : meunierd, Shutterstock.com

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !