Dossiers de la semaine

Libre !

La libre circulation des savoirs est au coeur de l'informatique personnelle et fut une utopie présente dès les premiers temps d'Internet. Quel plus beau symbole de cela que Wikipedia, qui fête cette année ses 10 ans ? 

Les communautés de développeurs de logiciels libres sont très présentes dans le monde de l'éducation, par affinité de valeurs et refus de la marchandisation des outils facilitant la construction des savoirs. La liberté s'épanouit également dans la réutilisation des oeuvres, et notamment des ressources pédagogiques. N'oublions pas non plus que les licences Creative Commons ont vu le jour à l'Université de Harvard. On comprend donc que si le monde de l'éducation profite bien du libre, il lui donne énormément en retour.

Malgré tout, on a le sentiment que le rapport de force ne joue pas en faveur des tenants du libre. Sur le web, la bibliothèque de Babel cède du terrain devant le supermarché géant. Impossible portant de boycotter les applications propriétaires qui nous apportent tant et qui permettent de déjouer les censures, comme l'ont montré les jeunes Tunisiens dans leur utilisation des réseaux sociaux.

En Tunisie et ailleurs, rien n'est plus enivrant que l'odeur de la liberté conquise par le peuple. Puissions-nous faire que cette liberté demeure bien réelle dans nos espaces numériques et que la force des marchands ne se substitue à celle des tyrans.

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Libre ! - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Libre !

La libre circulation des savoirs est au coeur de l'informatique personnelle et fut une utopie présente dès les premiers temps d'Internet. Quel plus beau symbole de cela que Wikipedia, qui fête cette année ses 10 ans ? 

Les communautés de développeurs de logiciels libres sont très présentes dans le monde de l'éducation, par affinité de valeurs et refus de la marchandisation des outils facilitant la construction des savoirs. La liberté s'épanouit également dans la réutilisation des oeuvres, et notamment des ressources pédagogiques. N'oublions pas non plus que les licences Creative Commons ont vu le jour à l'Université de Harvard. On comprend donc que si le monde de l'éducation profite bien du libre, il lui donne énormément en retour.

Malgré tout, on a le sentiment que le rapport de force ne joue pas en faveur des tenants du libre. Sur le web, la bibliothèque de Babel cède du terrain devant le supermarché géant. Impossible portant de boycotter les applications propriétaires qui nous apportent tant et qui permettent de déjouer les censures, comme l'ont montré les jeunes Tunisiens dans leur utilisation des réseaux sociaux.

En Tunisie et ailleurs, rien n'est plus enivrant que l'odeur de la liberté conquise par le peuple. Puissions-nous faire que cette liberté demeure bien réelle dans nos espaces numériques et que la force des marchands ne se substitue à celle des tyrans.

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !