Dossiers de la semaine

L'art du défi

Le défi a quelque chose de solennel. Même quand il est organisé au titre du loisir ou du jeu, le message implicite qu'il transmet ressemble à cela : "Attention, vous allez dépasser vos limites, vous ne vous reconnaîtrez plus". Défier, c'est aller au-delà de soi. Ce peut être aussi emprunter de nouveaux chemins pour parvenir là où personne ne nous attendait. 

Ce qui est considéré comme un défi exaltant par l'un est regardé avec incrédulité ou moquerie par l'autre. Pourquoi ? Qu'est-ce qui déclenche la construction de la motivation et l'entretient jusqu'à ce que le but soit atteint ? Personne ne possède de réponse unique à cette question essentielle. Mais du moins sait-on mieux aujourd'hui ne pas confondre découragement et paresse, faible estime de soi et nonchalance. Et le défi prend toute son épaisseur quand l'exaltation n'y est plus. Car le plaisir ne croît pas de manière exponentielle, au fil de la pratique. Il faut alors tenir.

Repousser les limites : toutes nos activités ou à peu près permettent de le faire. À chacun son défi, à chacun ses raisons de le relever.

Illustration : Daniel Etzold, Shutterstock.com

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

L'art du défi - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

L'art du défi

Le défi a quelque chose de solennel. Même quand il est organisé au titre du loisir ou du jeu, le message implicite qu'il transmet ressemble à cela : "Attention, vous allez dépasser vos limites, vous ne vous reconnaîtrez plus". Défier, c'est aller au-delà de soi. Ce peut être aussi emprunter de nouveaux chemins pour parvenir là où personne ne nous attendait. 

Ce qui est considéré comme un défi exaltant par l'un est regardé avec incrédulité ou moquerie par l'autre. Pourquoi ? Qu'est-ce qui déclenche la construction de la motivation et l'entretient jusqu'à ce que le but soit atteint ? Personne ne possède de réponse unique à cette question essentielle. Mais du moins sait-on mieux aujourd'hui ne pas confondre découragement et paresse, faible estime de soi et nonchalance. Et le défi prend toute son épaisseur quand l'exaltation n'y est plus. Car le plaisir ne croît pas de manière exponentielle, au fil de la pratique. Il faut alors tenir.

Repousser les limites : toutes nos activités ou à peu près permettent de le faire. À chacun son défi, à chacun ses raisons de le relever.

Illustration : Daniel Etzold, Shutterstock.com

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !