Dossiers de la semaine

Éveil de l'attention

«L'essentiel dans l'éducation, ce n'est pas la doctrine enseignée, c'est l'éveil.»
Ernest Renan

L'éveil semble être considéré comme une caractéristique universellement positive. Il semble inclure à peu près toutes les qualités d'un être humain : attention, compréhension, jugement sûr, ouverture... Il échappe à toute réduction scientifique mais on gagne à en mesurer certaines de ses propriétés comme vous pourrez le découvrir dans cette édition.

Plusieurs d'entre vous enseignez et savez combien l'attention des élèves est vitale.  On n'apprend pas grand chose sans attention ni concentration. Internet en classe demande à être géré car l'attention dispersée des uns contamine les autres comme la fumée secondaire des cigarettes. L'attention épuisée par des heures de sollicitation excitante ne ressemble plus qu'à une apathie atone quand vient le temps pour les élèves de s'attarder à l'histoire ou aux mathématiques. Un cours sera rarement aussi attirant que des jeux en réseau ou des applications sociales qui ont couté des millions à produire; ce sont maintenant nos concurrents pour l'attention des étudiants. Même les médias et les parents s'insèrent dans cette logique d'alerte et de sollicitation intempestive de l'attention.

Ceux qui produisent des cours en ligne connaissent le défi de ne pas disperser l'attention durement acquise des étudiants.  Malheureusement, l'attention du multi-tâcheron est nécessairement divisée. Mais même s'il n'apprend pas grand chose, il ne se plaint pas, il se sent productif. «À faire quoi ?» est une autre question. Au moins il ne s'ennuie pas. Ce qui est présenté comme une amélioration des applications est devenu graduellement contre-productif dès lors que des dizaines de celles-ci requièrent notre attention et nous détournent de nos activités. Quand l'activité s'appelle «étude», l'effet est délétère.

D'où le nouveau rôle du professeur qui veille à créer un environnement d'études et d‘apprentissage à l'abri de l'appel de ces sirènes, toutes plus séduisantes les unes que les autres. «Blip !» Quel sujet pourrait rivaliser avec une communication personnelle, pressante et formidable ?  À ce propos, la création d'environnements d'étude supervisés pour la formation en ligne semble donner d'excellents résultats, tout comme des cours intégrant des simulations engageantes, qui repoussent pratiquement toute distraction. Il ne reste qu'à éduquer à propos de l'hygiène de vie pour garder vive son attention et demeurer concentré.

Notre attention est convoitée, elle a de la valeur; peut-être devrait-on apprendre à en retenir un peu plus pour soi, à la poursuite de nos propres buts ? L'attention que l'on porte nous donne en retour le plaisir de communiquer, d'apprendre, de partager, de comprendre, mais en dernière analyse, c'est toujours de notre attention qu'il s'agit et de ce que nous décidons d'en faire.

Avez-vous été dérangé pendant votre lecture ? Est-ce que l'arrivée de cette lettre a interrompu une de vos activités personnelles ?  Dans les deux cas, je souhaite que ça en vaille le coût.

Bonne semaine

Denys Lamontagne
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : Pluie de flèches - Boogaloo - ShutterStock

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Éveil de l'attention - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Éveil de l'attention

«L'essentiel dans l'éducation, ce n'est pas la doctrine enseignée, c'est l'éveil.»
Ernest Renan

L'éveil semble être considéré comme une caractéristique universellement positive. Il semble inclure à peu près toutes les qualités d'un être humain : attention, compréhension, jugement sûr, ouverture... Il échappe à toute réduction scientifique mais on gagne à en mesurer certaines de ses propriétés comme vous pourrez le découvrir dans cette édition.

Plusieurs d'entre vous enseignez et savez combien l'attention des élèves est vitale.  On n'apprend pas grand chose sans attention ni concentration. Internet en classe demande à être géré car l'attention dispersée des uns contamine les autres comme la fumée secondaire des cigarettes. L'attention épuisée par des heures de sollicitation excitante ne ressemble plus qu'à une apathie atone quand vient le temps pour les élèves de s'attarder à l'histoire ou aux mathématiques. Un cours sera rarement aussi attirant que des jeux en réseau ou des applications sociales qui ont couté des millions à produire; ce sont maintenant nos concurrents pour l'attention des étudiants. Même les médias et les parents s'insèrent dans cette logique d'alerte et de sollicitation intempestive de l'attention.

Ceux qui produisent des cours en ligne connaissent le défi de ne pas disperser l'attention durement acquise des étudiants.  Malheureusement, l'attention du multi-tâcheron est nécessairement divisée. Mais même s'il n'apprend pas grand chose, il ne se plaint pas, il se sent productif. «À faire quoi ?» est une autre question. Au moins il ne s'ennuie pas. Ce qui est présenté comme une amélioration des applications est devenu graduellement contre-productif dès lors que des dizaines de celles-ci requièrent notre attention et nous détournent de nos activités. Quand l'activité s'appelle «étude», l'effet est délétère.

D'où le nouveau rôle du professeur qui veille à créer un environnement d'études et d‘apprentissage à l'abri de l'appel de ces sirènes, toutes plus séduisantes les unes que les autres. «Blip !» Quel sujet pourrait rivaliser avec une communication personnelle, pressante et formidable ?  À ce propos, la création d'environnements d'étude supervisés pour la formation en ligne semble donner d'excellents résultats, tout comme des cours intégrant des simulations engageantes, qui repoussent pratiquement toute distraction. Il ne reste qu'à éduquer à propos de l'hygiène de vie pour garder vive son attention et demeurer concentré.

Notre attention est convoitée, elle a de la valeur; peut-être devrait-on apprendre à en retenir un peu plus pour soi, à la poursuite de nos propres buts ? L'attention que l'on porte nous donne en retour le plaisir de communiquer, d'apprendre, de partager, de comprendre, mais en dernière analyse, c'est toujours de notre attention qu'il s'agit et de ce que nous décidons d'en faire.

Avez-vous été dérangé pendant votre lecture ? Est-ce que l'arrivée de cette lettre a interrompu une de vos activités personnelles ?  Dans les deux cas, je souhaite que ça en vaille le coût.

Bonne semaine

Denys Lamontagne
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : Pluie de flèches - Boogaloo - ShutterStock

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !