Dossiers de la semaine

Collections et collectionneurs

utant vous l'avouer d'emblée : je ne comprends rien aux collectionneurs. La pulsion de collection m'est totalement étrangère. Je regarde avec stupéfaction ceux qui traversent le pays pour se rendre à une vente dans laquelle ils espèrent trouver l'unique objet de leur désir pour les deux prochaines heures, ceux qui remplissent des pièces entières de choses qui se ressemblent furieusement, ceux qui n'ont jamais assez de timbres, de masques rituels, de compteurs électriques, de cartes postales représentant toutes la même ville. J'aimerais bien qu'on m'explique car il paraît qu'un tiers de la population adulte collectionne. Surtout des hommes. Ceci explique peut-être cela.

Pourtant, collectionner présente bien des avantages. Comme l'explique Denys Lamontagne dans ce dossier, collectionner c'est apprendre à discriminer : repérer les différences dans un ensemble de presque semblables. Collectionner, c'est aussi établir des séries qui déboucheront peut-être sur des lois, des règles issues de l'observation. Collectionner, c'est également prétendre à l'exhaustivité, réaliser un inventaire aussi complet que possible d'objets, de concepts, d'êtres vivants, de matériaux. Etablir des limites et des séparation là où tout coule, circule, s'échappe.

Les collectionneurs et institutions chargées de conservation jouent un rôle capital dans l'entretien de la mémoire collective. Les musées ne seraient pas grand chose sans les collectionneurs. Ces derniers ont de plus en plus souvent des moyens supérieurs aux premiers pour acquérir les oeuvres. Un jour, ils sont rattrapés par le devoir de restituer l'oeuvre, comme on le lit dans un ancien et néanmoins passionnant dossier d'Art tribal, disponible en ligne. Ce jour-là, ils effectuent une donation ou ouvrent leur collection au public. Ne soyons pas naïfs : à la passion de posséder autant que d'être possédé par les objets se mêle chez les collectionneurs d'art un intérêt financier évident. Et si l'attrait pour les collection naît, comme l'avancent les psychologues, du besoin de combler un manque subi pendant l'enfance, on doute malgré tout que les milliardaires qui font leur marché dans les foires internationales d'art contemporain répondent à ce seul besoin. 

Certains collectionneurs vivent leur passion dans l'obscurité et ne dévoilent leurs trésors à personne. Les musées, eux, ont pour mission de montrer, faire connaître, promouvoir les oeuvres dont ils sont les dépositaires. Comme ceux des écoles, les murs des musées aujourd'hui gagnent en transparence. Non seulement ils sont de plus en plus présents sur la toile, mais ils ouvrent les portes de leurs réserves et exposent au public les dessous de leur mission conservatrice. Le Metropolitan Museum of Art est à ce niveau exemplaire : nous avons évoqué voici quelques semaines ses vidéos sur la conservation; aujourd'hui, nous explorons ses collections en ligne et partageons l'émerveillement de ses collaborateurs devant des oeuvres qui ont changé leur vision du monde, ou au moins de leur métier. 

Appréhender une collection passe désormais, dans certains musées, par une participation active à la documentation des oeuvres et même à leur sélection dans la perspective d'une exposition. L'autorité de l'expert reste réelle mais se partage avec les communautés. Cette voie de développement extrêmement stimulante pourrait même redéfinir la hiérarchie des oeuvres et mouvements. 

Voici donc l'ultime dossier de Thot pour l'année 2014. Pour moi, ce sera le dernier, puisque je quitte Thot Cursus pour me consacrer à d'autres tâches. De toutes ces années passées avec vous, il me reste une belle collection d'articles, de rencontres et d'histoires dont toutes ne sont pas achevées.

Toute l'équipe de Thot Cursus vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année.

Bonnes découvertes, encore une fois,

Christine Vaufrey, rédactrice en chef
[email protected]

Photo : Sandra Newsome, Flickr, licence CC

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Collections et collectionneurs - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Collections et collectionneurs

utant vous l'avouer d'emblée : je ne comprends rien aux collectionneurs. La pulsion de collection m'est totalement étrangère. Je regarde avec stupéfaction ceux qui traversent le pays pour se rendre à une vente dans laquelle ils espèrent trouver l'unique objet de leur désir pour les deux prochaines heures, ceux qui remplissent des pièces entières de choses qui se ressemblent furieusement, ceux qui n'ont jamais assez de timbres, de masques rituels, de compteurs électriques, de cartes postales représentant toutes la même ville. J'aimerais bien qu'on m'explique car il paraît qu'un tiers de la population adulte collectionne. Surtout des hommes. Ceci explique peut-être cela.

Pourtant, collectionner présente bien des avantages. Comme l'explique Denys Lamontagne dans ce dossier, collectionner c'est apprendre à discriminer : repérer les différences dans un ensemble de presque semblables. Collectionner, c'est aussi établir des séries qui déboucheront peut-être sur des lois, des règles issues de l'observation. Collectionner, c'est également prétendre à l'exhaustivité, réaliser un inventaire aussi complet que possible d'objets, de concepts, d'êtres vivants, de matériaux. Etablir des limites et des séparation là où tout coule, circule, s'échappe.

Les collectionneurs et institutions chargées de conservation jouent un rôle capital dans l'entretien de la mémoire collective. Les musées ne seraient pas grand chose sans les collectionneurs. Ces derniers ont de plus en plus souvent des moyens supérieurs aux premiers pour acquérir les oeuvres. Un jour, ils sont rattrapés par le devoir de restituer l'oeuvre, comme on le lit dans un ancien et néanmoins passionnant dossier d'Art tribal, disponible en ligne. Ce jour-là, ils effectuent une donation ou ouvrent leur collection au public. Ne soyons pas naïfs : à la passion de posséder autant que d'être possédé par les objets se mêle chez les collectionneurs d'art un intérêt financier évident. Et si l'attrait pour les collection naît, comme l'avancent les psychologues, du besoin de combler un manque subi pendant l'enfance, on doute malgré tout que les milliardaires qui font leur marché dans les foires internationales d'art contemporain répondent à ce seul besoin. 

Certains collectionneurs vivent leur passion dans l'obscurité et ne dévoilent leurs trésors à personne. Les musées, eux, ont pour mission de montrer, faire connaître, promouvoir les oeuvres dont ils sont les dépositaires. Comme ceux des écoles, les murs des musées aujourd'hui gagnent en transparence. Non seulement ils sont de plus en plus présents sur la toile, mais ils ouvrent les portes de leurs réserves et exposent au public les dessous de leur mission conservatrice. Le Metropolitan Museum of Art est à ce niveau exemplaire : nous avons évoqué voici quelques semaines ses vidéos sur la conservation; aujourd'hui, nous explorons ses collections en ligne et partageons l'émerveillement de ses collaborateurs devant des oeuvres qui ont changé leur vision du monde, ou au moins de leur métier. 

Appréhender une collection passe désormais, dans certains musées, par une participation active à la documentation des oeuvres et même à leur sélection dans la perspective d'une exposition. L'autorité de l'expert reste réelle mais se partage avec les communautés. Cette voie de développement extrêmement stimulante pourrait même redéfinir la hiérarchie des oeuvres et mouvements. 

Voici donc l'ultime dossier de Thot pour l'année 2014. Pour moi, ce sera le dernier, puisque je quitte Thot Cursus pour me consacrer à d'autres tâches. De toutes ces années passées avec vous, il me reste une belle collection d'articles, de rencontres et d'histoires dont toutes ne sont pas achevées.

Toute l'équipe de Thot Cursus vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année.

Bonnes découvertes, encore une fois,

Christine Vaufrey, rédactrice en chef
[email protected]

Photo : Sandra Newsome, Flickr, licence CC

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !