Dossiers de la semaine

Recycleurs de tout

La plupart des courants de pensée paraissent généralement osciller entre deux tendances principales en passant par leurs différentes nuances.

Les économistes nous parlent d'économie, libérale ou austère, les enseignants de pédagogie, libre ou directive, les médecins de santé, globale ou spécialisée et il en va ainsi pour chaque domaine d'activité humaine. Les idées franchement nouvelles sont apparemment beaucoup plus rares. Sur de longues périodes de temps, celle des empires, des civilisations ou des «Âges», on trouvera que même ces idées en apparence nouvelles ont déjà été formulées dans des contextes similaires.

Par quelle mécanique perd t'on toutes ces bonnes idées ? Il semble qu'à partir du moment où l'on se fige dans une idée, nous cessons de l'adapter au contexte et la dégénérescence commence : ce qui était une solution optimale le devient de moins en moins. 

Par exemple, les méthodes de préservation d'autrefois ont été abandonnées quand nous sommes entrées dans une période de colonisation planétaire, mais maintenant que tous les espaces intéressants sont occupés, l'idée du renouvellement des ressources revient en force et ceux qui demeurent figés dans leurs idées et leurs méthodes d'exploitation anciennes courent à leur perte, en espérant qu'ils ne nous entraînent pas dans leur chute.

Comme l'a dit Albert Thierry, il y a plus de 100 ans (avant de mourir dans une tranchée quelques mois plus tard).   

«On ne peut aborder la question pédagogique sans se référer aux conditions sociales de son fonctionnement».

Cette pensée fournit la formule par excellence du recyclage : adaptation au contexte, quitte à modifier le contexte que nous créons nous-même et qui s'inscrit dans celui d'une planète limitée. Nous adaptons les choses et les idées au contexte que nous désirons voir apparaître et non l'inverse. Ainsi nous demeurons libres et créatifs.

Cette édition propose toutes sortes de formules de recyclage : des productions numériques, des langues, des déchets et même de la politique.

Bonnes découvertes
 

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Recycleurs de tout - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Recycleurs de tout

La plupart des courants de pensée paraissent généralement osciller entre deux tendances principales en passant par leurs différentes nuances.

Les économistes nous parlent d'économie, libérale ou austère, les enseignants de pédagogie, libre ou directive, les médecins de santé, globale ou spécialisée et il en va ainsi pour chaque domaine d'activité humaine. Les idées franchement nouvelles sont apparemment beaucoup plus rares. Sur de longues périodes de temps, celle des empires, des civilisations ou des «Âges», on trouvera que même ces idées en apparence nouvelles ont déjà été formulées dans des contextes similaires.

Par quelle mécanique perd t'on toutes ces bonnes idées ? Il semble qu'à partir du moment où l'on se fige dans une idée, nous cessons de l'adapter au contexte et la dégénérescence commence : ce qui était une solution optimale le devient de moins en moins. 

Par exemple, les méthodes de préservation d'autrefois ont été abandonnées quand nous sommes entrées dans une période de colonisation planétaire, mais maintenant que tous les espaces intéressants sont occupés, l'idée du renouvellement des ressources revient en force et ceux qui demeurent figés dans leurs idées et leurs méthodes d'exploitation anciennes courent à leur perte, en espérant qu'ils ne nous entraînent pas dans leur chute.

Comme l'a dit Albert Thierry, il y a plus de 100 ans (avant de mourir dans une tranchée quelques mois plus tard).   

«On ne peut aborder la question pédagogique sans se référer aux conditions sociales de son fonctionnement».

Cette pensée fournit la formule par excellence du recyclage : adaptation au contexte, quitte à modifier le contexte que nous créons nous-même et qui s'inscrit dans celui d'une planète limitée. Nous adaptons les choses et les idées au contexte que nous désirons voir apparaître et non l'inverse. Ainsi nous demeurons libres et créatifs.

Cette édition propose toutes sortes de formules de recyclage : des productions numériques, des langues, des déchets et même de la politique.

Bonnes découvertes
 

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !