Dossiers de la semaine

Évaluation continue

La pédagogie différenciée soulève habituellement beaucoup d'intérêt : chaque individu est différent et il semble tout à fait pertinent que l'enseignement soit adapté à chacun. La mise en pratique de la pédagogie différenciée vient cependant avec une question : comment différencier les étudiants ?

On le fait normalement à partir de leurs résultats. Si on obtient leurs premiers résultats uniquement à la mi-session, la différentiation sera plutôt grossière et tardive. On en arrive rapidement à la conclusion que «Pas de pédagogie différenciée sans évaluation continue.»

On évalue par les connaissances, mais aussi par les données d'activité des étudiants et leur mise en relation avec leurs résultats, pratique ouvrant de nouvelles perspectives pédagogiques. Par exemple, un étudiant qui échange sur les forums réussit mieux qu'un étudiant qui ne le fait pas.  Les étudiants qui ne prennent pas plus de deux semaines de retard sur un Mooc ont cinq fois plus de chances de le terminer. Avec ce genre de données, on peut savoir quand et sur quoi intervenir systématiquement.

L'évaluation continue vaut pour les étudiants mais elle fonctionne aussi pour les cours eux-mêmes, en permettant de détecter les zones à améliorer, pour les administrations et leurs politiques administratives, pour les professeurs et même pour les travailleurs.  Frédéric Duriez nous le démontre d'ailleurs avec brio et humour : l'évaluation en temps réel peut aussi rendre fou si elle n'est pas au service de l'individu.

On en vient même à évaluer en continu la qualité de son environnement : on commence par l'air, mais on pourrait aussi le faire pour le bruit, la lumière, l'ergonomie, les dérangements impromptus, etc. Quand nous devenons nous-mêmes des objets de mesure, peut-être devrions-nous nous demander «dans l'intérêt de qui ?».  Avec ce critère, on évalue aussi l'évaluation continue; il en détermine les limites.


Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illiustration : diuno - ShutterStock

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Évaluation continue - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Évaluation continue

La pédagogie différenciée soulève habituellement beaucoup d'intérêt : chaque individu est différent et il semble tout à fait pertinent que l'enseignement soit adapté à chacun. La mise en pratique de la pédagogie différenciée vient cependant avec une question : comment différencier les étudiants ?

On le fait normalement à partir de leurs résultats. Si on obtient leurs premiers résultats uniquement à la mi-session, la différentiation sera plutôt grossière et tardive. On en arrive rapidement à la conclusion que «Pas de pédagogie différenciée sans évaluation continue.»

On évalue par les connaissances, mais aussi par les données d'activité des étudiants et leur mise en relation avec leurs résultats, pratique ouvrant de nouvelles perspectives pédagogiques. Par exemple, un étudiant qui échange sur les forums réussit mieux qu'un étudiant qui ne le fait pas.  Les étudiants qui ne prennent pas plus de deux semaines de retard sur un Mooc ont cinq fois plus de chances de le terminer. Avec ce genre de données, on peut savoir quand et sur quoi intervenir systématiquement.

L'évaluation continue vaut pour les étudiants mais elle fonctionne aussi pour les cours eux-mêmes, en permettant de détecter les zones à améliorer, pour les administrations et leurs politiques administratives, pour les professeurs et même pour les travailleurs.  Frédéric Duriez nous le démontre d'ailleurs avec brio et humour : l'évaluation en temps réel peut aussi rendre fou si elle n'est pas au service de l'individu.

On en vient même à évaluer en continu la qualité de son environnement : on commence par l'air, mais on pourrait aussi le faire pour le bruit, la lumière, l'ergonomie, les dérangements impromptus, etc. Quand nous devenons nous-mêmes des objets de mesure, peut-être devrions-nous nous demander «dans l'intérêt de qui ?».  Avec ce critère, on évalue aussi l'évaluation continue; il en détermine les limites.


Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illiustration : diuno - ShutterStock

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !