Dossiers de la semaine

Science des parasites

Dans un monde parfait, chacun est dévoué, vise le bien commun, qui est aussi le sien, et collabore aux objectifs de son groupe. Mais voilà, si un individu n'a pas voix au chapitre, rien ne lui prouve que les objectifs du groupe le concernent, sont louables ou lui sont même favorables. Combien d'élèves maudissent l'école ?  Combien de travailleurs maudissent l'entreprise qui les emploie ? Le monde n'est pas parfait, loin de là.

Leur plus grande erreur est de continuer à faire partie de ce groupe ou de ne pas travailler à transformer la situation. À partir de là, l'organisme peut les considérer comme des parasites à divers degrés ou comme des poids morts. S'en suit l'état de lutte permanente entre les parasites et leur hôte. Une institution avec 20 ou 30 % de décrocheurs et d'échecs peut-être considérée comme parasitée. Par qui ? Parfois la source du parasitisme n'est pas où l'on croît. L'organisme lui-même n'est pas exempt de responsabilités : d'abord celle de communiquer, de développer et de partager ses objectifs en accord, puis celle de demeurer vigilant et enfin celle d'obtenir des résultats de réelle valeur pour ses membres.

Le monde des insectes parasites est particulièrement impressionnant; en comparaison, les parasites humains manquent heureusement d'imagination. Cette édition nous amène dans le monde des parasites et aussi des moyens de les identifier et de s'en défendre. Quand un parasite s'installe, c'est qu'il y a quelque chose à améliorer !

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : vince42 via foter.com / CC BY-ND

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Science des parasites - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Science des parasites

Dans un monde parfait, chacun est dévoué, vise le bien commun, qui est aussi le sien, et collabore aux objectifs de son groupe. Mais voilà, si un individu n'a pas voix au chapitre, rien ne lui prouve que les objectifs du groupe le concernent, sont louables ou lui sont même favorables. Combien d'élèves maudissent l'école ?  Combien de travailleurs maudissent l'entreprise qui les emploie ? Le monde n'est pas parfait, loin de là.

Leur plus grande erreur est de continuer à faire partie de ce groupe ou de ne pas travailler à transformer la situation. À partir de là, l'organisme peut les considérer comme des parasites à divers degrés ou comme des poids morts. S'en suit l'état de lutte permanente entre les parasites et leur hôte. Une institution avec 20 ou 30 % de décrocheurs et d'échecs peut-être considérée comme parasitée. Par qui ? Parfois la source du parasitisme n'est pas où l'on croît. L'organisme lui-même n'est pas exempt de responsabilités : d'abord celle de communiquer, de développer et de partager ses objectifs en accord, puis celle de demeurer vigilant et enfin celle d'obtenir des résultats de réelle valeur pour ses membres.

Le monde des insectes parasites est particulièrement impressionnant; en comparaison, les parasites humains manquent heureusement d'imagination. Cette édition nous amène dans le monde des parasites et aussi des moyens de les identifier et de s'en défendre. Quand un parasite s'installe, c'est qu'il y a quelque chose à améliorer !

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : vince42 via foter.com / CC BY-ND

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !