Dossiers de la semaine

J’utilise mon I.A.

Une intéressante définition de l'intelligence la formule comme étant la «capacité de discernement».  Pouvoir dire «cette situation est semblable à ceci mais est différente en cela» démontre indubitablement une certaine capacité d'observation et une compréhension de ce qui se passe.  Plus on est intelligent, mieux on observe et plus on comprend les relations à une grande échelle.

Actuellement, si on veut vraiment être intelligent, il nous faut comprendre les implications de l'intelligence artificielle (I.A.) et ses usages. Discerner aussi quand les utiliser et quand les écarter.  Par exemple, une I.A. peut enregistrer et comparer 100 000 radiographies de la même pathologie et leurs diagnostics associés confirmés et de là posséder une meilleure expertise que la plupart des radiologues dans 99 % des cas.  Et comme les radiologues sont fiables à 95 %, 90 % du temps, quand ils ne sont pas trop fatigués, l'I.A. peut les seconder avec efficacité.

Mais  «.. aussi aptes que les robots et les systèmes autonomes puissent devenir, le discernement, la prise de décisions et la compréhension de la situation globale leur fera toujours défaut. ».  Cette citation définit très bien leurs balises : les I.A. acquièrent leur données en contexte limité.  Sortons du contexte et elles nous livrent des insanités, à moins qu'elles apprennent à reconnaître quand elles en sortent et qu'elles nous demandent alors conseil.

En éducation, en profitant de l'expérience de milliers de professeurs et des parcours de millions d'étudiants, l'I.A. sera éventuellement en mesure de seconder efficacement les professeurs et les étudiants. C'est une promesse encore à matérialiser, mais elle est énoncée et en cours de développement.

Seuls les vivants sont en mesure de donner du sens à cet univers brut. Seulement des humains peuvent prendre des responsabilités; ne pas le faire les rend de moins en moins humains. S'il se trouve, c'est encore nous qui programmons les I.A. dans une direction ou une autre, avec nos valeurs. Sachons choisir les bonnes.

Cette édition a suscité un réel enthousiasme chez nos rédacteurs.  Nous espérons qu'elle vous intéressera aussi.

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : Fotocitizen - Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

J’utilise mon I.A. - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

J’utilise mon I.A.

Une intéressante définition de l'intelligence la formule comme étant la «capacité de discernement».  Pouvoir dire «cette situation est semblable à ceci mais est différente en cela» démontre indubitablement une certaine capacité d'observation et une compréhension de ce qui se passe.  Plus on est intelligent, mieux on observe et plus on comprend les relations à une grande échelle.

Actuellement, si on veut vraiment être intelligent, il nous faut comprendre les implications de l'intelligence artificielle (I.A.) et ses usages. Discerner aussi quand les utiliser et quand les écarter.  Par exemple, une I.A. peut enregistrer et comparer 100 000 radiographies de la même pathologie et leurs diagnostics associés confirmés et de là posséder une meilleure expertise que la plupart des radiologues dans 99 % des cas.  Et comme les radiologues sont fiables à 95 %, 90 % du temps, quand ils ne sont pas trop fatigués, l'I.A. peut les seconder avec efficacité.

Mais  «.. aussi aptes que les robots et les systèmes autonomes puissent devenir, le discernement, la prise de décisions et la compréhension de la situation globale leur fera toujours défaut. ».  Cette citation définit très bien leurs balises : les I.A. acquièrent leur données en contexte limité.  Sortons du contexte et elles nous livrent des insanités, à moins qu'elles apprennent à reconnaître quand elles en sortent et qu'elles nous demandent alors conseil.

En éducation, en profitant de l'expérience de milliers de professeurs et des parcours de millions d'étudiants, l'I.A. sera éventuellement en mesure de seconder efficacement les professeurs et les étudiants. C'est une promesse encore à matérialiser, mais elle est énoncée et en cours de développement.

Seuls les vivants sont en mesure de donner du sens à cet univers brut. Seulement des humains peuvent prendre des responsabilités; ne pas le faire les rend de moins en moins humains. S'il se trouve, c'est encore nous qui programmons les I.A. dans une direction ou une autre, avec nos valeurs. Sachons choisir les bonnes.

Cette édition a suscité un réel enthousiasme chez nos rédacteurs.  Nous espérons qu'elle vous intéressera aussi.

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Illustration : Fotocitizen - Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !