Dossiers de la semaine

International !

À Thot Cursus nous regroupons au moins huit nationalités, mais nous ne sommes pas pour autant une entreprise exceptionnelle sur ce point. Beaucoup d'écoles et la plupart des universités ressemblent aujourd'hui à des assemblées de l'ONU. Dans certaines disciplines, l'international est même un passage nécessaire et attrayant.

Mais il n'y a pas que le prestige et le dépaysement qui sont associés à l'international; les conditions y sont souvent moins faciles que chez soi. Avec peu de repères, dans des contextes exigeants, plusieurs se rendent compte que le séjour professionnel dans un autre pays n'a rien à voir avec le tourisme d'agrément. Pour le réussir, l'effort doit être au rendez-vous.

Si l'excitation d'un séjour à l'étranger est toujours présente chez ceux qui s'apprêtent à partir, ceux qui reçoivent régulièrement des visiteurs ne sont pas tout à fait dans le même état d'esprit. Ils s'attendent à un minimum de préparation et de savoir-vivre chez leurs invités. Cet aspect de l'accueil a bien évolué : les structures professionnelles d'accueil sont nombreuses et on suppose une professionnalisation équivalente à l'autre extrémité.  Il est de moins en moins accepté d'envoyer des candidats non-préparés à l'étranger tout comme il est moins apprécié de se faire recevoir par une administration tatillonne. On vient pour autre chose.

Avec Internet, on se rend bien compte que quelque chose a changé dans nos échanges : l'international alimente notre quotidien. Les réseaux gomment les distances et les traducteurs automatiques nous permettent de comprendre l'essentiel de communications autrefois inaccessibles. Polonais, finois, arabe, on peut arriver à suivre et même à lier des contacts à base de globish* et de technologies.  

Bien des activités se conçoivent mieux à une échelle internationale; environnement, astronomie, géosciences, paraissent évidents mais la plupart des disciplines s'enrichissent radicalement en débordant les frontières : histoire, sociologie. biologie ou même cuisine, urbanisme, génie civil, etc., sans compter les échanges linguistiques et culturels.  On ne se passerait plus de ces échanges qui nous enrichissent mutuellement.

globish*  

Bonnes découvertes

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

International ! - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

International !

À Thot Cursus nous regroupons au moins huit nationalités, mais nous ne sommes pas pour autant une entreprise exceptionnelle sur ce point. Beaucoup d'écoles et la plupart des universités ressemblent aujourd'hui à des assemblées de l'ONU. Dans certaines disciplines, l'international est même un passage nécessaire et attrayant.

Mais il n'y a pas que le prestige et le dépaysement qui sont associés à l'international; les conditions y sont souvent moins faciles que chez soi. Avec peu de repères, dans des contextes exigeants, plusieurs se rendent compte que le séjour professionnel dans un autre pays n'a rien à voir avec le tourisme d'agrément. Pour le réussir, l'effort doit être au rendez-vous.

Si l'excitation d'un séjour à l'étranger est toujours présente chez ceux qui s'apprêtent à partir, ceux qui reçoivent régulièrement des visiteurs ne sont pas tout à fait dans le même état d'esprit. Ils s'attendent à un minimum de préparation et de savoir-vivre chez leurs invités. Cet aspect de l'accueil a bien évolué : les structures professionnelles d'accueil sont nombreuses et on suppose une professionnalisation équivalente à l'autre extrémité.  Il est de moins en moins accepté d'envoyer des candidats non-préparés à l'étranger tout comme il est moins apprécié de se faire recevoir par une administration tatillonne. On vient pour autre chose.

Avec Internet, on se rend bien compte que quelque chose a changé dans nos échanges : l'international alimente notre quotidien. Les réseaux gomment les distances et les traducteurs automatiques nous permettent de comprendre l'essentiel de communications autrefois inaccessibles. Polonais, finois, arabe, on peut arriver à suivre et même à lier des contacts à base de globish* et de technologies.  

Bien des activités se conçoivent mieux à une échelle internationale; environnement, astronomie, géosciences, paraissent évidents mais la plupart des disciplines s'enrichissent radicalement en débordant les frontières : histoire, sociologie. biologie ou même cuisine, urbanisme, génie civil, etc., sans compter les échanges linguistiques et culturels.  On ne se passerait plus de ces échanges qui nous enrichissent mutuellement.

globish*  

Bonnes découvertes

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !