Dossiers de la semaine

Plus grand que soi

Tous nous avons apparemment le potentiel de créer de grands buts et de se coordonner pour les atteindre. S'il est relativement facile se réunir une douzaine de personnes autour d'un même projet, le défi prend d'autres proportions quand il s'agit de milliers ou de dizaines de milliers.

Simple question d'échelle, aucune école ne peut préparer concrètement à cette réalité; il faudra tôt ou tard aller sur le terrain et estimer l'importance de chaque élément appris, dans son contexte pratique.  Mintzberg, dans une de ses recherches iconoclastes, a bien observé que les grands dirigeants faisaient flèche de tout bois et ne respectaient absolument pas le «PODC» (planification, organisation, direction, contrôle).  Le bon dirigeant s'occupe de ce qui se passe; il n'a pas qu'une vision linéaire mais aussi une vison systémique et globale.

De nombreux dirigeants de grandes organisations ne sont jamais passés par des écoles de management mais ont graduellement progressé dans leur institution et ont complété leurs connaissances de manière ponctuelle ou spécifique à leurs besoins tout au cours de leur cheminement.  Ce qu'une organisation efficace ne manquera pas d'encourager.

Changement d'échelle, réorientation, saisie d'opportunités; la souplesse et la créativité nécessaires pour faire face à toutes les situations sont souvent mises à mal par la formalisation et la structuration inhérentes aux grandes organisations. Mais il y a toujours moyen de permettre à ces qualités d'éclore et de s'épanouir, ce qu'un grand dirigeant sait entretenir. On peut aussi apprendre ça à l'école.

Bonnes lectures

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Plus grand que soi - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Plus grand que soi

Tous nous avons apparemment le potentiel de créer de grands buts et de se coordonner pour les atteindre. S'il est relativement facile se réunir une douzaine de personnes autour d'un même projet, le défi prend d'autres proportions quand il s'agit de milliers ou de dizaines de milliers.

Simple question d'échelle, aucune école ne peut préparer concrètement à cette réalité; il faudra tôt ou tard aller sur le terrain et estimer l'importance de chaque élément appris, dans son contexte pratique.  Mintzberg, dans une de ses recherches iconoclastes, a bien observé que les grands dirigeants faisaient flèche de tout bois et ne respectaient absolument pas le «PODC» (planification, organisation, direction, contrôle).  Le bon dirigeant s'occupe de ce qui se passe; il n'a pas qu'une vision linéaire mais aussi une vison systémique et globale.

De nombreux dirigeants de grandes organisations ne sont jamais passés par des écoles de management mais ont graduellement progressé dans leur institution et ont complété leurs connaissances de manière ponctuelle ou spécifique à leurs besoins tout au cours de leur cheminement.  Ce qu'une organisation efficace ne manquera pas d'encourager.

Changement d'échelle, réorientation, saisie d'opportunités; la souplesse et la créativité nécessaires pour faire face à toutes les situations sont souvent mises à mal par la formalisation et la structuration inhérentes aux grandes organisations. Mais il y a toujours moyen de permettre à ces qualités d'éclore et de s'épanouir, ce qu'un grand dirigeant sait entretenir. On peut aussi apprendre ça à l'école.

Bonnes lectures

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !