Dossiers de la semaine

Architecture apprenante

Les fonctions d'un entrepôt et d'une bibliothèque sont assez apparentées, ainsi que leur aménagement. Leurs différences structurelles tiennent surtout à ce qui est manipulé. Ce qui vaut aussi pour les usines, qui partagent toutes un certain air de famille.

À l'inverse, un hôpital, une prison, une église, une caserne et une école manipulent toutes des humains mais leurs fonctions sont très différentes ainsi que leur aménagement. Dans ces deux exemples, on vérifie bien que «la fonction crée l'organe», indépendamment de ce qui est traité.

D'autres facteurs comme l'environnement et les technologies s'ajoutent et s'inter-influencent.  Les technologies commandent les façons d'opérer : par exemple, l'arrivée d'internet a profondément modifié la fonction de secrétariat. Des environnements différents impliquent des contraintes et des attentes différentes et de là des structures différentes même si elles sont apparentées.  Ainsi, on retrouvera sensiblement les mêmes fonctions dans une école qu'elle soit à la campagne ou en milieu urbain mais l'agencement et l'importance relative de ces fonctions différeront.

Si la forme de l'école n'a guère évolué depuis la révolution industrielle, car sa fonction de transmission de la connaissance a toujours compté pour l'essentiel de son activité reconnue, cette fonction est maintenant graduellement remplacée par celle, beaucoup plus subtile, de l'apprentissage.

On ne demande plus tant aux professeurs de transmettre de la connaissance, on la trouve dans Internet, que de s'assurer que chacun des étudiants la comprenne et l'intègre. On ne se contente plus de 25 à 40 % d'analphabètes fonctionnels après 12 ans d'études.

L'aménagement et l'architecture des institutions éducatives deviennent un chantier mondial : mobilier, espaces et structures sont repensées pour répondre aux nouvelles fonctions de développement et d'appropriation des connaissances. Il n'y a plus de rareté des connaissances; il s'agit maintenant non plus de les transmettre mais bien de se les approprier et de les adapter à ses besoins et à son milieu et ce dans les meilleures conditions, qui ne sont pas de rester assis, immobile, pendant des heures.

Essayer de trouver de meilleures formules fait partie de la démarche d'appropriation.
 

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Architecture apprenante - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Architecture apprenante

Les fonctions d'un entrepôt et d'une bibliothèque sont assez apparentées, ainsi que leur aménagement. Leurs différences structurelles tiennent surtout à ce qui est manipulé. Ce qui vaut aussi pour les usines, qui partagent toutes un certain air de famille.

À l'inverse, un hôpital, une prison, une église, une caserne et une école manipulent toutes des humains mais leurs fonctions sont très différentes ainsi que leur aménagement. Dans ces deux exemples, on vérifie bien que «la fonction crée l'organe», indépendamment de ce qui est traité.

D'autres facteurs comme l'environnement et les technologies s'ajoutent et s'inter-influencent.  Les technologies commandent les façons d'opérer : par exemple, l'arrivée d'internet a profondément modifié la fonction de secrétariat. Des environnements différents impliquent des contraintes et des attentes différentes et de là des structures différentes même si elles sont apparentées.  Ainsi, on retrouvera sensiblement les mêmes fonctions dans une école qu'elle soit à la campagne ou en milieu urbain mais l'agencement et l'importance relative de ces fonctions différeront.

Si la forme de l'école n'a guère évolué depuis la révolution industrielle, car sa fonction de transmission de la connaissance a toujours compté pour l'essentiel de son activité reconnue, cette fonction est maintenant graduellement remplacée par celle, beaucoup plus subtile, de l'apprentissage.

On ne demande plus tant aux professeurs de transmettre de la connaissance, on la trouve dans Internet, que de s'assurer que chacun des étudiants la comprenne et l'intègre. On ne se contente plus de 25 à 40 % d'analphabètes fonctionnels après 12 ans d'études.

L'aménagement et l'architecture des institutions éducatives deviennent un chantier mondial : mobilier, espaces et structures sont repensées pour répondre aux nouvelles fonctions de développement et d'appropriation des connaissances. Il n'y a plus de rareté des connaissances; il s'agit maintenant non plus de les transmettre mais bien de se les approprier et de les adapter à ses besoins et à son milieu et ce dans les meilleures conditions, qui ne sont pas de rester assis, immobile, pendant des heures.

Essayer de trouver de meilleures formules fait partie de la démarche d'appropriation.
 

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur de Thot Cursus

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !