Dossiers de la semaine

Réseautage

En fin d'année scolaire les finissants sont appelés à changer de milieu, d'exigences, de règles. S'ils quittent le milieu éducatif pour celui du travail, la transition peut-être brutale et exigeante. Mais que changent les réseaux à cette réalité ?

Les contacts sociaux représentent une valeur et autant de points de connexion potentiels. Faire partie de plusieurs réseaux procure un avantage certain à ceux qui y entretiennent leur présence. Mais ceux qui préfèrent la discrétion et une relative solitude, pour développer leurs idées et leurs intérêts à l’abri des jugements hâtifs, ne sont-ils pas désavantagés?

Dans les faits, chacun peut trouver un réseau correspondant à sa manière d’être et trouver aussi d’autres personnes avec qui partager ce qui importe. Ceux qui s’excluent des réseaux se marginalisent alors que les marginaux qui se connectent trouvent au contraire le support pour cultiver leurs particularités avec ceux qui les partagent ou les apprécient.

Savoir profiter des réseaux procure toujours quelques longueurs d'avance. Leur adoption est maintenant devenue généralisée, nécessaire et normale. En quelques années, les réseaux sociaux ont transformé le fonctionnement de nos organisations et de la société en général. Les institutions éducatives soucieuses de faciliter la transition de leurs finissants les incluent dans leurs services et leurs programmes, avec raison. Il leur reste encore à en comprendre pleinement la portée et à en enseigner les meilleures utilisations.

Denys Lamontagne   -  [email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Réseautage - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Réseautage

En fin d'année scolaire les finissants sont appelés à changer de milieu, d'exigences, de règles. S'ils quittent le milieu éducatif pour celui du travail, la transition peut-être brutale et exigeante. Mais que changent les réseaux à cette réalité ?

Les contacts sociaux représentent une valeur et autant de points de connexion potentiels. Faire partie de plusieurs réseaux procure un avantage certain à ceux qui y entretiennent leur présence. Mais ceux qui préfèrent la discrétion et une relative solitude, pour développer leurs idées et leurs intérêts à l’abri des jugements hâtifs, ne sont-ils pas désavantagés?

Dans les faits, chacun peut trouver un réseau correspondant à sa manière d’être et trouver aussi d’autres personnes avec qui partager ce qui importe. Ceux qui s’excluent des réseaux se marginalisent alors que les marginaux qui se connectent trouvent au contraire le support pour cultiver leurs particularités avec ceux qui les partagent ou les apprécient.

Savoir profiter des réseaux procure toujours quelques longueurs d'avance. Leur adoption est maintenant devenue généralisée, nécessaire et normale. En quelques années, les réseaux sociaux ont transformé le fonctionnement de nos organisations et de la société en général. Les institutions éducatives soucieuses de faciliter la transition de leurs finissants les incluent dans leurs services et leurs programmes, avec raison. Il leur reste encore à en comprendre pleinement la portée et à en enseigner les meilleures utilisations.

Denys Lamontagne   -  [email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !