Dossiers de la semaine

M-learning

'Chinese New Year Smartphone' photo (c) 2010, Mr. T in DC - license: http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/Les téléphones intelligents et les tablettes ont opéré une percée foudroyante sur le créneau de la mobilité, renvoyant les ordinateurs portables jouer dans la catégorie des équipements fixes ou, à la rigueur, ponctuellement mobiles. Les acteurs éducatifs doivent donc désormais composer avec des apprenants hyper-connectés via leurs téléphones.

On parle donc aujourd'hui de m-learning, qui désigne une utilisation raisonnée et croissante des appareils mobiles comme supports d'information, d'entraînement, d'échanges et même de production.

Mais ce n'est pas parce qu'on aime son smartphone ou sa tablette que l'on est prêt à l'utiliser comme support d'apprentissage. Certaines universités, parmi les plus liées au monde des TIC, l'ont expérimenté à leurs dépens. D'autres structures éducatives en revanche, ont pris le temps de réfléchir à l'étroite et indispensable intégration des activités réalisées sur appareils mobiles aux programmes et activités habituels de la classe. A cette condition, le m-learning constitue une modalité d'apprentissage efficace, appréciée des élèves autant que de leurs enseignants.

A l'extérieur des écoles et universités, les applications éducatives et culturelles se multiplient, et certaines ouvrent des perspectives stimulantes grâce au recours à la réalité augmentée et au jeu, notamment.

Aujourd'hui, c'est la société toute entière qui a rendez-vous avec le m-learning.  

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

M-learning - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

M-learning

'Chinese New Year Smartphone' photo (c) 2010, Mr. T in DC - license: http://creativecommons.org/licenses/by-nd/2.0/Les téléphones intelligents et les tablettes ont opéré une percée foudroyante sur le créneau de la mobilité, renvoyant les ordinateurs portables jouer dans la catégorie des équipements fixes ou, à la rigueur, ponctuellement mobiles. Les acteurs éducatifs doivent donc désormais composer avec des apprenants hyper-connectés via leurs téléphones.

On parle donc aujourd'hui de m-learning, qui désigne une utilisation raisonnée et croissante des appareils mobiles comme supports d'information, d'entraînement, d'échanges et même de production.

Mais ce n'est pas parce qu'on aime son smartphone ou sa tablette que l'on est prêt à l'utiliser comme support d'apprentissage. Certaines universités, parmi les plus liées au monde des TIC, l'ont expérimenté à leurs dépens. D'autres structures éducatives en revanche, ont pris le temps de réfléchir à l'étroite et indispensable intégration des activités réalisées sur appareils mobiles aux programmes et activités habituels de la classe. A cette condition, le m-learning constitue une modalité d'apprentissage efficace, appréciée des élèves autant que de leurs enseignants.

A l'extérieur des écoles et universités, les applications éducatives et culturelles se multiplient, et certaines ouvrent des perspectives stimulantes grâce au recours à la réalité augmentée et au jeu, notamment.

Aujourd'hui, c'est la société toute entière qui a rendez-vous avec le m-learning.  

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !