Dossiers de la semaine

La radio, découvertes et apprentissages

Pourquoi aimons-nous la radio ? Parce qu'elle répond très bien à nos attentes et à nos modes de vie. La radio a su s'adapter au fil des ans aux changements sociaux et technologiques. Partout, l'ouverture de la bande FM a permis l'éclosion de milliers de stations aux profils variés. Dès les années 80 et 90 du siècle dernier, il y en avait pour tous les goûts.

Quelques années plus tard, la radio a enfourché sans sourciller le cheval au galop d'Internet. On ne compte plus aujourd'hui les webradios, qui peuvent être créées sans gros moyens financiers et avec un minimum de connaissances techniques. Ces webradios proposent des programmes et diffusent surtout des artistes qui n'ont pas les faveurs des grosses radios commerciales. En ce sens, elles permettent de découvrir des talents.

Puis le podcasting s'est généralisé : chacun peut ainsi composer sa propre radio, et transporter ses émissions préférées sur son baladeur MP3.

Avec tant d'avantages, tant de souplesse, on se demande pourquoi un tel canal n'est pas plus utilisé pour diffuser des cours. Il fut un temps où la radio s'affichait ouvertement éducative, apportant la formation jusque dans les foyers et les écoles. Ce temps est pratiquement révolu mais désormais, ce sont les enseignants, les élèves et les étudiants qui fabriquent la radio éducative. Des jeunes de tous âges réalisent des émissions pour apprendre les langues, l'histoire, la géographie... ou même pour apprendre à devenir journaliste.

Cette semaine, Thot Cursus célèbre la radio, le plus personnel des mass-media.

Illustration : Andréanne Germain, Flickr, licence CC BY 2.0

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

La radio, découvertes et apprentissages - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

La radio, découvertes et apprentissages

Pourquoi aimons-nous la radio ? Parce qu'elle répond très bien à nos attentes et à nos modes de vie. La radio a su s'adapter au fil des ans aux changements sociaux et technologiques. Partout, l'ouverture de la bande FM a permis l'éclosion de milliers de stations aux profils variés. Dès les années 80 et 90 du siècle dernier, il y en avait pour tous les goûts.

Quelques années plus tard, la radio a enfourché sans sourciller le cheval au galop d'Internet. On ne compte plus aujourd'hui les webradios, qui peuvent être créées sans gros moyens financiers et avec un minimum de connaissances techniques. Ces webradios proposent des programmes et diffusent surtout des artistes qui n'ont pas les faveurs des grosses radios commerciales. En ce sens, elles permettent de découvrir des talents.

Puis le podcasting s'est généralisé : chacun peut ainsi composer sa propre radio, et transporter ses émissions préférées sur son baladeur MP3.

Avec tant d'avantages, tant de souplesse, on se demande pourquoi un tel canal n'est pas plus utilisé pour diffuser des cours. Il fut un temps où la radio s'affichait ouvertement éducative, apportant la formation jusque dans les foyers et les écoles. Ce temps est pratiquement révolu mais désormais, ce sont les enseignants, les élèves et les étudiants qui fabriquent la radio éducative. Des jeunes de tous âges réalisent des émissions pour apprendre les langues, l'histoire, la géographie... ou même pour apprendre à devenir journaliste.

Cette semaine, Thot Cursus célèbre la radio, le plus personnel des mass-media.

Illustration : Andréanne Germain, Flickr, licence CC BY 2.0

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !