Dossiers de la semaine

Originalité insulaire

Quelle est la taille de votre île idéale ?  Coté évolution, la taille minimale serait de l’ordre de quelques milliers de km2, dépendant du climat, dimension suffisante pour assurer une certaine diversité écologique.  Mais pour les humains, il semble que nous nous adaptions à des conditions plus extrêmes, de Robinson Crusoe aux gardiens de phares, des Inuits du Groënland aux habitants de Micronésie ou des Caraïbes, les insulaires ont une façon particulière de considérer leurs rapports. Les contacts qu'ils entretiennent sont nécessairement plus concentrés sur un nombre plus limité de personnes et de possibilités. D’où le développement de caractères résolument originaux.

Certaines îles sont physiques mais d'autres sont sociales. Certains groupes monastiques ressemblent à des îles, certaines communautés marginales aussi, sans compter les villages isolés, les groupes de passionnés ou obsédés d'un sujet ou d'une pratique, geeks et autres non «neurotypiques» qui volontairement ou non, coupent des ponts avec de larges pans de la société, à moins que ce soit la société qui coupent les ponts avec eux. Ces insulaires sociaux préservent leurs caractéristiques à l'abri de l'uniformisation.  C'est l'un des effets et il y en a sans doute plusieurs autres.

En ces temps de «connexion», il semble que nous ne soyons pratiquement plus jamais seuls alors qu’un certain degré de solitude soit aussi nécessaire pour mener une vie saine, pour faire émerger des idées qui ne soient pas que des réactions, pour poursuivre une réflexion ou une création personnelle… Partir sur une île, pour ne pas avoir à résister à la pression ou à la tension, mais pour se redécouvrir.

Les insulaires ont beaucoup de choses à nous apprendre

Bonnes découvertes

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Originalité insulaire - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Originalité insulaire

Quelle est la taille de votre île idéale ?  Coté évolution, la taille minimale serait de l’ordre de quelques milliers de km2, dépendant du climat, dimension suffisante pour assurer une certaine diversité écologique.  Mais pour les humains, il semble que nous nous adaptions à des conditions plus extrêmes, de Robinson Crusoe aux gardiens de phares, des Inuits du Groënland aux habitants de Micronésie ou des Caraïbes, les insulaires ont une façon particulière de considérer leurs rapports. Les contacts qu'ils entretiennent sont nécessairement plus concentrés sur un nombre plus limité de personnes et de possibilités. D’où le développement de caractères résolument originaux.

Certaines îles sont physiques mais d'autres sont sociales. Certains groupes monastiques ressemblent à des îles, certaines communautés marginales aussi, sans compter les villages isolés, les groupes de passionnés ou obsédés d'un sujet ou d'une pratique, geeks et autres non «neurotypiques» qui volontairement ou non, coupent des ponts avec de larges pans de la société, à moins que ce soit la société qui coupent les ponts avec eux. Ces insulaires sociaux préservent leurs caractéristiques à l'abri de l'uniformisation.  C'est l'un des effets et il y en a sans doute plusieurs autres.

En ces temps de «connexion», il semble que nous ne soyons pratiquement plus jamais seuls alors qu’un certain degré de solitude soit aussi nécessaire pour mener une vie saine, pour faire émerger des idées qui ne soient pas que des réactions, pour poursuivre une réflexion ou une création personnelle… Partir sur une île, pour ne pas avoir à résister à la pression ou à la tension, mais pour se redécouvrir.

Les insulaires ont beaucoup de choses à nous apprendre

Bonnes découvertes

 

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !