Dossiers de la semaine

Langues perméables

Pourquoi la France s'imprègne t'elle à ce point de l'anglais ?  Sa propre culture serait-elle d'absorber les influences ? Après celle de Rome ce sera celle d'Albion ?

On peut tracer une évolution historique et trouver des explications au phénomène actuel d'hybridation des langues : Internet, musique populaire, marketing, nouveaux champs technologiques, fréquence des voyages, mais n'y a t'il pas d'autres raisons ?

Un portrait plus nuancé traduit ces influences en termes d'usage et de structure. L'italien a influencé le vocabulaire de la musique, le français celui de la cuisine, l'allemand celui de la philosophie. Des mots qui transportent une réalité utile dans un système cohérent ont plus de chance d’être adoptés que des concepts vagues ou isolés. De nouvelles influences culturelles se dessinent et ce ne sont ni le nombre des Alliances françaises, des Instituts Goethe ou Confucius qui transmettent le mieux la langue mais bien son utilité qui génère l’intérêt pour la langue et sa traduction dans d'autres langues. À ce niveau, l’anglais est bien servi. Le français peut aussi bien faire, si on le souhaite.

Le sort des langues et des milliers de dialectes est de ce fait déjà tracé et ce ne sont pas les traducteurs électroniques qui vont y changer quelque chose. Les langues autochtones se réaniment dans un sursaut culturel mais, au delà, leur avenir dépend de leur usage factuel. En Amérique du Sud, on se met plus facilement au portugais ou à l’espagnol qu’au quechua ou au guarani, en Asie, au chinois mandarin...  Par la Kpop, l'apprentissage du coréen est devenu populaire au Canada. Quid ailleurs ?

Notre langue est ouverte aux influences et elle-même influence les autres. Notre rayonnement s’alimente de toutes les influences, depuis toujours.

Bonne lecture

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Langues perméables - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Langues perméables

Pourquoi la France s'imprègne t'elle à ce point de l'anglais ?  Sa propre culture serait-elle d'absorber les influences ? Après celle de Rome ce sera celle d'Albion ?

On peut tracer une évolution historique et trouver des explications au phénomène actuel d'hybridation des langues : Internet, musique populaire, marketing, nouveaux champs technologiques, fréquence des voyages, mais n'y a t'il pas d'autres raisons ?

Un portrait plus nuancé traduit ces influences en termes d'usage et de structure. L'italien a influencé le vocabulaire de la musique, le français celui de la cuisine, l'allemand celui de la philosophie. Des mots qui transportent une réalité utile dans un système cohérent ont plus de chance d’être adoptés que des concepts vagues ou isolés. De nouvelles influences culturelles se dessinent et ce ne sont ni le nombre des Alliances françaises, des Instituts Goethe ou Confucius qui transmettent le mieux la langue mais bien son utilité qui génère l’intérêt pour la langue et sa traduction dans d'autres langues. À ce niveau, l’anglais est bien servi. Le français peut aussi bien faire, si on le souhaite.

Le sort des langues et des milliers de dialectes est de ce fait déjà tracé et ce ne sont pas les traducteurs électroniques qui vont y changer quelque chose. Les langues autochtones se réaniment dans un sursaut culturel mais, au delà, leur avenir dépend de leur usage factuel. En Amérique du Sud, on se met plus facilement au portugais ou à l’espagnol qu’au quechua ou au guarani, en Asie, au chinois mandarin...  Par la Kpop, l'apprentissage du coréen est devenu populaire au Canada. Quid ailleurs ?

Notre langue est ouverte aux influences et elle-même influence les autres. Notre rayonnement s’alimente de toutes les influences, depuis toujours.

Bonne lecture

Denys Lamontagne - [email protected]
Éditeur

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !