Dossiers de la semaine

Inversion

Bonne lecture

Vaut mieux commencer par la fin parfois, spécialement cette semaine.

La classe inversée a bien changé la dynamique, certes, mais un jour on retournera à l’ancienne, juste pour expérimenter le changement de perspective, pour mieux apprécier la justesse de nos choix.

La puissance de l’inversion est connue depuis longtemps. Les Heyokas (les contraires) des indiens lakotas sont associés à la pensée et la réflexion en questionnant le bien fondé de nos idées; le fou du roi, le bouffon et, bien avant, Momo, le dieu grec de la raillerie, tous jouent avec les contraires et prennent des risques pour nous pousser à réfléchir un peu plus loin sur le sens de nos actions.

Si j’étais une femme, aimerais-je gagner moins pour un travail égal ? Si j’étais un étudiant ou employé, aimerais-je me faire donner des ordres sans même que l’on daigne m’expliquer ce qui en est ? Se mettre dans la position de l’autre pôle d’une opposition permet de relativiser notre propre position. Dans les débats, rien de tel que de faire défendre la position adverse par son plus farouche opposant : tous les préjugé y seront déballés.

Face à des idées préconçues, des préjugés, des habitudes ancrées plus ou moins adaptées ou à des résistances diffuses, l'inversion permet d'expérimenter d'un autre point de vue.  L'inversion peut être le contraire, mais aussi l'envers,  le négatif , fitagén el, l'autre face, le verlan.

«Classe inversée» fait référence à l'inversion de l'ordre des activités traditionnelles dans une classe. Mais il y a bien d'autres formes d'inversion : inversion des rôles, inversion du sens, inversion des lieux, etc.. L'inversion peut transformer la perception de l’expérience.

___________

Denys Lamontagne
[email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Inversion - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Inversion

Bonne lecture

Vaut mieux commencer par la fin parfois, spécialement cette semaine.

La classe inversée a bien changé la dynamique, certes, mais un jour on retournera à l’ancienne, juste pour expérimenter le changement de perspective, pour mieux apprécier la justesse de nos choix.

La puissance de l’inversion est connue depuis longtemps. Les Heyokas (les contraires) des indiens lakotas sont associés à la pensée et la réflexion en questionnant le bien fondé de nos idées; le fou du roi, le bouffon et, bien avant, Momo, le dieu grec de la raillerie, tous jouent avec les contraires et prennent des risques pour nous pousser à réfléchir un peu plus loin sur le sens de nos actions.

Si j’étais une femme, aimerais-je gagner moins pour un travail égal ? Si j’étais un étudiant ou employé, aimerais-je me faire donner des ordres sans même que l’on daigne m’expliquer ce qui en est ? Se mettre dans la position de l’autre pôle d’une opposition permet de relativiser notre propre position. Dans les débats, rien de tel que de faire défendre la position adverse par son plus farouche opposant : tous les préjugé y seront déballés.

Face à des idées préconçues, des préjugés, des habitudes ancrées plus ou moins adaptées ou à des résistances diffuses, l'inversion permet d'expérimenter d'un autre point de vue.  L'inversion peut être le contraire, mais aussi l'envers,  le négatif , fitagén el, l'autre face, le verlan.

«Classe inversée» fait référence à l'inversion de l'ordre des activités traditionnelles dans une classe. Mais il y a bien d'autres formes d'inversion : inversion des rôles, inversion du sens, inversion des lieux, etc.. L'inversion peut transformer la perception de l’expérience.

___________

Denys Lamontagne
[email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !