Dossiers de la semaine

Raconter au XXI ème siècle

Ce goût de se faire raconter des histoires ne change pas. Fiction ou récit, édifiants ou apeurants, on retrouve des contes depuis que l’écriture existe et ces histoires se sont transmises oralement bien avant.

Ce qui change est notre façon de raconter. Des sagas continuent de s’écrire, «Le Seigneur des anneaux» et «Harry Potter» en sont des exemples, mais leur but, leur contenu et leur forme n’ont rien à voir avec ceux de récits comme l’Odyssée ou Béowulf.

Par exemple, le rythme de l’action s’accélère et la densité d’émotions augmente. Il semble que les impératifs marketing les nécessitent. Les 12 travaux d’Hercule sont condensés en 1h50. On raconte toujours la même histoire, mais l’attention n’est plus mise sur les mêmes éléments.  D’ailleurs, les méthodes de scénarisation évoluent : ce qui servait de principes quasi immuables d’une bonne histoire est de nouveau remis en question par d’autres façons de voir le monde et par d’autres préoccupations.

La Matrice, Inception ou Black Panther reflètent nos interrogations liées à la technologie comme Frankenstein l’a fait il y a plus d’un siècle.  Nous nous projetons dans l’imaginaire et ce que nous parvenons à imaginer finit par se réaliser d’une façon ou d’une autre, comme la découverte d’une «terre au delà du monde connu» avait été suggérée dans la saga d’Éric le Rouge, trois siècles avant.

Les contes nous transportent là où nous ne pouvons aller, mais où on s'accorde le droit de rêver.  Nous n’avons jamais rencontré d’extra-terrestres, mais nous imaginons faire face à l’inconnu via ce que nous concevons comme extra-terrestres.

Pour développer de nouveaux comportements, proposer des modèles, faire rêver, les histoires sont irremplaçables; toute bonne éducation comporte son lot de Fables, Sagas, Contes, Récits, Poèmes, Chansons, Gestes, Chroniques, Épopées, Légendes, Allégories, Paraboles, Mythes, Songes et Fantaisies...  Le répertoire est vaste et ouvert, pour notre plus grand plaisir.

Bon temps des fêtes

Denys Lamontagne - [email protected]

Illustration : Cate Storymoon sur Foter.com / CC BY-SA
La créativité est ce héron bleu en nous, attendant de prendre son envol;
par son imagination, toutes choses deviennent possible.

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Raconter au XXI ème siècle - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Raconter au XXI ème siècle

Ce goût de se faire raconter des histoires ne change pas. Fiction ou récit, édifiants ou apeurants, on retrouve des contes depuis que l’écriture existe et ces histoires se sont transmises oralement bien avant.

Ce qui change est notre façon de raconter. Des sagas continuent de s’écrire, «Le Seigneur des anneaux» et «Harry Potter» en sont des exemples, mais leur but, leur contenu et leur forme n’ont rien à voir avec ceux de récits comme l’Odyssée ou Béowulf.

Par exemple, le rythme de l’action s’accélère et la densité d’émotions augmente. Il semble que les impératifs marketing les nécessitent. Les 12 travaux d’Hercule sont condensés en 1h50. On raconte toujours la même histoire, mais l’attention n’est plus mise sur les mêmes éléments.  D’ailleurs, les méthodes de scénarisation évoluent : ce qui servait de principes quasi immuables d’une bonne histoire est de nouveau remis en question par d’autres façons de voir le monde et par d’autres préoccupations.

La Matrice, Inception ou Black Panther reflètent nos interrogations liées à la technologie comme Frankenstein l’a fait il y a plus d’un siècle.  Nous nous projetons dans l’imaginaire et ce que nous parvenons à imaginer finit par se réaliser d’une façon ou d’une autre, comme la découverte d’une «terre au delà du monde connu» avait été suggérée dans la saga d’Éric le Rouge, trois siècles avant.

Les contes nous transportent là où nous ne pouvons aller, mais où on s'accorde le droit de rêver.  Nous n’avons jamais rencontré d’extra-terrestres, mais nous imaginons faire face à l’inconnu via ce que nous concevons comme extra-terrestres.

Pour développer de nouveaux comportements, proposer des modèles, faire rêver, les histoires sont irremplaçables; toute bonne éducation comporte son lot de Fables, Sagas, Contes, Récits, Poèmes, Chansons, Gestes, Chroniques, Épopées, Légendes, Allégories, Paraboles, Mythes, Songes et Fantaisies...  Le répertoire est vaste et ouvert, pour notre plus grand plaisir.

Bon temps des fêtes

Denys Lamontagne - [email protected]

Illustration : Cate Storymoon sur Foter.com / CC BY-SA
La créativité est ce héron bleu en nous, attendant de prendre son envol;
par son imagination, toutes choses deviennent possible.

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !