Dossiers de la semaine

Coopérer pour construire

Même s'il reste possible de construire seul sa maison, quasiment partout dans le monde désormais, le bâti est intégré à d'ambitieux programmes d'urbanisme qui le conçoivent en interaction avec toutes les composantes de son environnement.

La complexité des programmes de construction a considérablement augmenté, et l'approche systémique devient la règle. Impossible alors de ne pas coopérer pour construire : les équipes se transforment en réseaux d'acteurs qui souvent ne se connaissent pas mais toujours interagissent.

Comment alors adapter la formation à cet impératif de coopération ? Trop souvent encore, les cursus appréhendent les métiers indépendamment les uns des autres. Peut-être la valorisation de la dimension collaborative des métiers du BTP, tout comme leur participation directe à ce qu'il est convenu d'appeler la croissance verte, rendra t-elle du prestige à ces filières professionnelle, qui souffrent d'une image sociale dégradée.

Les bâtiments doivent s'adapter à leurs habitants et à leurs activités. Mais la plupart de nos établissements scolaires ont été conçus pour des usages d'une autre époque. Aujourd'hui, dans un environnement mi-physique, mi-virtuel, les bâtiments accueillant les apprentissages doivent être modulables pour autoriser des configurations changeantes au fil du temps et même des usages que nous ne pouvons encore imaginer. Construire les cités du savoir de demain, voilà un beau défi coopératif pour tous ceux qui interviennent dans la conception, la construction, l'entretien et l'utilisation de ces bâtiments.

Illustration : Bill Jacobus, Flickr, Licence CC BY 2.0

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Coopérer pour construire - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Coopérer pour construire

Même s'il reste possible de construire seul sa maison, quasiment partout dans le monde désormais, le bâti est intégré à d'ambitieux programmes d'urbanisme qui le conçoivent en interaction avec toutes les composantes de son environnement.

La complexité des programmes de construction a considérablement augmenté, et l'approche systémique devient la règle. Impossible alors de ne pas coopérer pour construire : les équipes se transforment en réseaux d'acteurs qui souvent ne se connaissent pas mais toujours interagissent.

Comment alors adapter la formation à cet impératif de coopération ? Trop souvent encore, les cursus appréhendent les métiers indépendamment les uns des autres. Peut-être la valorisation de la dimension collaborative des métiers du BTP, tout comme leur participation directe à ce qu'il est convenu d'appeler la croissance verte, rendra t-elle du prestige à ces filières professionnelle, qui souffrent d'une image sociale dégradée.

Les bâtiments doivent s'adapter à leurs habitants et à leurs activités. Mais la plupart de nos établissements scolaires ont été conçus pour des usages d'une autre époque. Aujourd'hui, dans un environnement mi-physique, mi-virtuel, les bâtiments accueillant les apprentissages doivent être modulables pour autoriser des configurations changeantes au fil du temps et même des usages que nous ne pouvons encore imaginer. Construire les cités du savoir de demain, voilà un beau défi coopératif pour tous ceux qui interviennent dans la conception, la construction, l'entretien et l'utilisation de ces bâtiments.

Illustration : Bill Jacobus, Flickr, Licence CC BY 2.0

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !