Dossiers Parcours

Parcours - Désinformation

Internet a eu trente ans le 12 mars 2019. Le réseau devait être un socle où se rencontreraient les savoirs, les cultures et les individus. Il a en partie réussi puisqu’il est devenu le lieu de références pour obtenir des informations. Toutefois, certains ont quelque peu empoisonné l’eau du puits en y lâchant des canulars. Conçus, au début, pour faire rire le public, certains ont trouvé d’autres utilisations afin de promouvoir leur cause et dénigrer le camp adverse.

Aujourd’hui, la désinformation et les fausses nouvelles sont fort présentes, particulièrement sur les réseaux sociaux. Bien des personnes préfèrent les croire aux médias traditionnels puisqu’ils correspondent à leur vision du monde. Les universitaires n’ont plus le choix de se pencher sur ce phénomène pour le comprendre et envisager la suite.

En effet, comment changer la méfiance ambiante qu’ont les gens? Faut-il les confronter ou plutôt analyser leurs malaises et leur offrir des espaces où ils pourront s’exprimer et entendre d’autres arguments? Le travail pour lutter contre la désinformation sur Internet devra se faire avec doigté et une compréhension poussée de cette tendance qui touche grands et petits.

Bonnes découvertes!

Illustration : Colin Behrens from Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Parcours - Désinformation - Thot Cursus

Dossiers Parcours

Parcours - Désinformation

Internet a eu trente ans le 12 mars 2019. Le réseau devait être un socle où se rencontreraient les savoirs, les cultures et les individus. Il a en partie réussi puisqu’il est devenu le lieu de références pour obtenir des informations. Toutefois, certains ont quelque peu empoisonné l’eau du puits en y lâchant des canulars. Conçus, au début, pour faire rire le public, certains ont trouvé d’autres utilisations afin de promouvoir leur cause et dénigrer le camp adverse.

Aujourd’hui, la désinformation et les fausses nouvelles sont fort présentes, particulièrement sur les réseaux sociaux. Bien des personnes préfèrent les croire aux médias traditionnels puisqu’ils correspondent à leur vision du monde. Les universitaires n’ont plus le choix de se pencher sur ce phénomène pour le comprendre et envisager la suite.

En effet, comment changer la méfiance ambiante qu’ont les gens? Faut-il les confronter ou plutôt analyser leurs malaises et leur offrir des espaces où ils pourront s’exprimer et entendre d’autres arguments? Le travail pour lutter contre la désinformation sur Internet devra se faire avec doigté et une compréhension poussée de cette tendance qui touche grands et petits.

Bonnes découvertes!

Illustration : Colin Behrens from Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !