Dossiers de la semaine

Dévier, s’opposer, délinquer

«Attendrez-vous toute votre vie qu'on vous dise quoi faire ?»

Prendre des initiatives est souvent encouragé, mais dans un contexte normé et contrôlé comme l'école, toute initiative non-autorisée devient de ce fait délinquante.   Pourtant, certains milieux ne connaissent pas de gros problèmes de contestation alors que d'autres entretiennent presque une tradition de confrontation. Que fait l’un que l’autre ne fait pas ?

On a tendance à s'opposer à ce que l'on ne comprend pas... Dans les milieux harmonieux, la communication se trouve au coeur de pratiquement toutes les solutions et est valorisée. On communique et on écoute, autant amis qu’opposants. Finalement, on peut se comprendre. De l’échange nait la lumière, le courant circule.

De l'école buissonnière au vandalisme, du commentaire déplacé au tweet de trop, de l'habillement non-réglementaire à la surenchère verbale, de l'affiche sarcastique au vidéo compromettant, toutes les déviations ne sont pas du même ordre ni ne revêtent la même importance. Au delà de l’incompréhension, certaines façons de contester sont une manifestation normale d’une démarche d’affranchissement de ce qui est perçu comme une contrainte qu’il est temps de lever.

Le but fondamental d’une éducation est le développement des capacités. Vient un moment où l’étudiant est prêt à prendre son envol. Il prend la sortie qu’il trouve, ronge son frein ou s’effondre, le contraire du but de l’éducation. Savoir écouter et accompagner sur le chemin de l’autonomie est parfois aisé, parfois tortueux, mais on ne trouve pas ailleurs plus de satisfaction que de parcourir ce chemin. Éduquer est vraiment un beau métier.

Bonne lecture

Denys Lamontagne - [email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Dévier, s’opposer, délinquer - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Dévier, s’opposer, délinquer

«Attendrez-vous toute votre vie qu'on vous dise quoi faire ?»

Prendre des initiatives est souvent encouragé, mais dans un contexte normé et contrôlé comme l'école, toute initiative non-autorisée devient de ce fait délinquante.   Pourtant, certains milieux ne connaissent pas de gros problèmes de contestation alors que d'autres entretiennent presque une tradition de confrontation. Que fait l’un que l’autre ne fait pas ?

On a tendance à s'opposer à ce que l'on ne comprend pas... Dans les milieux harmonieux, la communication se trouve au coeur de pratiquement toutes les solutions et est valorisée. On communique et on écoute, autant amis qu’opposants. Finalement, on peut se comprendre. De l’échange nait la lumière, le courant circule.

De l'école buissonnière au vandalisme, du commentaire déplacé au tweet de trop, de l'habillement non-réglementaire à la surenchère verbale, de l'affiche sarcastique au vidéo compromettant, toutes les déviations ne sont pas du même ordre ni ne revêtent la même importance. Au delà de l’incompréhension, certaines façons de contester sont une manifestation normale d’une démarche d’affranchissement de ce qui est perçu comme une contrainte qu’il est temps de lever.

Le but fondamental d’une éducation est le développement des capacités. Vient un moment où l’étudiant est prêt à prendre son envol. Il prend la sortie qu’il trouve, ronge son frein ou s’effondre, le contraire du but de l’éducation. Savoir écouter et accompagner sur le chemin de l’autonomie est parfois aisé, parfois tortueux, mais on ne trouve pas ailleurs plus de satisfaction que de parcourir ce chemin. Éduquer est vraiment un beau métier.

Bonne lecture

Denys Lamontagne - [email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !