Dossiers Parcours

Parcours - Génétique

L’identification de l’ADN comme vecteur des informations génétiques en 1943 a été perçue comme un coup de tonnerre. Soudainement, nous avions conscience de pouvoir « lire » le code de la vie partout sur la planète. La recherche en génétique s’est donc intensifiée depuis plus d’un demi-siècle.

Les percées ont d’ailleurs été spectaculaires. Malgré la longueur du processus entre découverte d’un marqueur et actes médicaux, des progrès ont été faits à pas de géant. Certains envisagent une médecine en mesure de proposer des traitements en lien avec le profil génomique.

La génomique fait rêver mais elle peut effrayer aussi. Elle soulève beaucoup de questions éthiques. Des bébés entièrement conçus par manipulations génétiques suscitent des craintes d’eugénisme. Qui protégera les données d’ADN amassées d’utilisations malintentionnées? Les services d’analyse génétique pour connaître ses racines confortent certains individus se proclamant d’une pureté raciale, oubliant de ce fait que nous partageons tous 99,9 % de notre ADN.

La génétique peut remplir de belles promesses si elle est utilisée avec éthique et à de bons desseins. À nous de nous assurer que l’usage du génomique ne prenne pas une tournure négative.

Bonnes découvertes!

Illustration : Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Parcours - Génétique - Thot Cursus

Dossiers Parcours

Parcours - Génétique

L’identification de l’ADN comme vecteur des informations génétiques en 1943 a été perçue comme un coup de tonnerre. Soudainement, nous avions conscience de pouvoir « lire » le code de la vie partout sur la planète. La recherche en génétique s’est donc intensifiée depuis plus d’un demi-siècle.

Les percées ont d’ailleurs été spectaculaires. Malgré la longueur du processus entre découverte d’un marqueur et actes médicaux, des progrès ont été faits à pas de géant. Certains envisagent une médecine en mesure de proposer des traitements en lien avec le profil génomique.

La génomique fait rêver mais elle peut effrayer aussi. Elle soulève beaucoup de questions éthiques. Des bébés entièrement conçus par manipulations génétiques suscitent des craintes d’eugénisme. Qui protégera les données d’ADN amassées d’utilisations malintentionnées? Les services d’analyse génétique pour connaître ses racines confortent certains individus se proclamant d’une pureté raciale, oubliant de ce fait que nous partageons tous 99,9 % de notre ADN.

La génétique peut remplir de belles promesses si elle est utilisée avec éthique et à de bons desseins. À nous de nous assurer que l’usage du génomique ne prenne pas une tournure négative.

Bonnes découvertes!

Illustration : Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !