Dossiers de la semaine

Etudier à l'étranger

En Europe, la mise en place progressive du système LMD et du dispositif ECTS permet de commencer ses études en Italie, de les poursuivre en Grande-Bretagne et de les terminer en Allemagne.

Hors de l'espace européen, les choses sont plus compliquées. Bien peu de pays en effet ont mis en place un véritable système d'équivalence entre diplômes, et l'étudiant candidat à l'expatriation devra affronter de nombreuses et longues démarches avant de savoir s'il dispose d'une formation d'un niveau l'autorisant à entrer dans la filière de son choix.

Après les études, vient le temps de l'emploi. La France a récemment renforcé sa législation pour limiter, voire interdire, l'emploi aux étudiants ayant effectué une ou plusieurs années d'études sur le sol national. Cette mesure de protectionnisme a été très mal accueillie tant en France qu'à l'étranger et met à mal l'image de la France terre d'accueil.

Les pays en voie de développement subissent quant à eux la désertion de leurs élites, conséquence directe de la faiblesse de leurs systèmes d'enseignement et de recherche. Pourtant, des initiatives sont prises pour développer "chez eux" ce qu'ils viennent chercher "chez nous", à savoir une qualification élevée conduisant à un emploi correctement rémunéré.

Parmi ces mesures, l'élargissement de l'offre de formations à distance de haute qualité dans les secteurs porteurs d'emplois est à privilégier. Les universités francophones accueillent une part croissante d'étudiants éloignés dans leurs formations à distance. Les institutions anglophones sont encore plus dynamiques : le MIT de Boston par exemple, consolide sa position de leader éducatif mondial en préparant une plateforme d'enseignement qui permettra de suivre de nombreux cours et de les faire créditer à l'égal des cours similaires suivis en présence.

La mobilité étudiante n'est donc plus inéluctablement liée aux valises, demandes de visa et recherches de logement. La formation à distance permet aux étudiants d'enrichir leur parcours et de faire la preuve de leur adaptabilité.

photo : LucasTheExperience via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Etudier à l'étranger - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Etudier à l'étranger

En Europe, la mise en place progressive du système LMD et du dispositif ECTS permet de commencer ses études en Italie, de les poursuivre en Grande-Bretagne et de les terminer en Allemagne.

Hors de l'espace européen, les choses sont plus compliquées. Bien peu de pays en effet ont mis en place un véritable système d'équivalence entre diplômes, et l'étudiant candidat à l'expatriation devra affronter de nombreuses et longues démarches avant de savoir s'il dispose d'une formation d'un niveau l'autorisant à entrer dans la filière de son choix.

Après les études, vient le temps de l'emploi. La France a récemment renforcé sa législation pour limiter, voire interdire, l'emploi aux étudiants ayant effectué une ou plusieurs années d'études sur le sol national. Cette mesure de protectionnisme a été très mal accueillie tant en France qu'à l'étranger et met à mal l'image de la France terre d'accueil.

Les pays en voie de développement subissent quant à eux la désertion de leurs élites, conséquence directe de la faiblesse de leurs systèmes d'enseignement et de recherche. Pourtant, des initiatives sont prises pour développer "chez eux" ce qu'ils viennent chercher "chez nous", à savoir une qualification élevée conduisant à un emploi correctement rémunéré.

Parmi ces mesures, l'élargissement de l'offre de formations à distance de haute qualité dans les secteurs porteurs d'emplois est à privilégier. Les universités francophones accueillent une part croissante d'étudiants éloignés dans leurs formations à distance. Les institutions anglophones sont encore plus dynamiques : le MIT de Boston par exemple, consolide sa position de leader éducatif mondial en préparant une plateforme d'enseignement qui permettra de suivre de nombreux cours et de les faire créditer à l'égal des cours similaires suivis en présence.

La mobilité étudiante n'est donc plus inéluctablement liée aux valises, demandes de visa et recherches de logement. La formation à distance permet aux étudiants d'enrichir leur parcours et de faire la preuve de leur adaptabilité.

photo : LucasTheExperience via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !