Dossiers de la semaine

Orientation

Chaque année revient le temps de l'orientation. Les forums en ligne bruissent de toutes les questions et inquiétudes des jeunes qui doivent, alors qu'on ne leur a guère jusqu'alors demandé ce qu'ils voulaient faire en classe, décider de leurs études à venir. Beaucoup ont le sentiment de ne pas être capables de prendre de telles décisions, tant leur avenir leur apparaît flou et tant ils ont conscience de ne pas disposer des éléments suffisants pour faire un choix judicieux.

Ce n'est pas qu'ils manquent d'information, sûrement pas. Les écoles, universités, centres de formation et professionnels de l'orientation rivalisent d'ingéniosité pour attirer l'attention des jeunes. Le ton général du discours est triomphant : à condition d'être malin et de contacter les bonnes personnes, l'orientation juste est à portée de main. Comme il semble facile, aux yeux des adultes, de ne pas se tromper!

Pourtant, ce discours est trompeur. Le « métier pour lequel vous êtes fait » ne vous attend nulle part. L'orientation sans risque d'erreur est une supercherie. Et surtout, l'erreur n'est pas catastrophique. Peut-on d'ailleurs considérer une année d'études sans suite comme une erreur ? N'y accumule t-on pas de l'expérience, des enseignements utiles sur ses propres capacités et la réalité d'une filière dont nous avions une vision sans doute idéale ?

Le temps de l'orientation, c'est le temps du projet à construire, pas celui de la formation et du métier à consommer. Cette semaine, Thot Cursus tente d'aller au-delà des discours stéréotypés sur l'orientation scolaire et universitaire, valorise l'apprentissage et les chemins de traverse.

 

photo : Earl - What I Saw 2.0 via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Orientation - Thot Cursus

Dossiers de la semaine

Orientation

Chaque année revient le temps de l'orientation. Les forums en ligne bruissent de toutes les questions et inquiétudes des jeunes qui doivent, alors qu'on ne leur a guère jusqu'alors demandé ce qu'ils voulaient faire en classe, décider de leurs études à venir. Beaucoup ont le sentiment de ne pas être capables de prendre de telles décisions, tant leur avenir leur apparaît flou et tant ils ont conscience de ne pas disposer des éléments suffisants pour faire un choix judicieux.

Ce n'est pas qu'ils manquent d'information, sûrement pas. Les écoles, universités, centres de formation et professionnels de l'orientation rivalisent d'ingéniosité pour attirer l'attention des jeunes. Le ton général du discours est triomphant : à condition d'être malin et de contacter les bonnes personnes, l'orientation juste est à portée de main. Comme il semble facile, aux yeux des adultes, de ne pas se tromper!

Pourtant, ce discours est trompeur. Le « métier pour lequel vous êtes fait » ne vous attend nulle part. L'orientation sans risque d'erreur est une supercherie. Et surtout, l'erreur n'est pas catastrophique. Peut-on d'ailleurs considérer une année d'études sans suite comme une erreur ? N'y accumule t-on pas de l'expérience, des enseignements utiles sur ses propres capacités et la réalité d'une filière dont nous avions une vision sans doute idéale ?

Le temps de l'orientation, c'est le temps du projet à construire, pas celui de la formation et du métier à consommer. Cette semaine, Thot Cursus tente d'aller au-delà des discours stéréotypés sur l'orientation scolaire et universitaire, valorise l'apprentissage et les chemins de traverse.

 

photo : Earl - What I Saw 2.0 via photopin cc

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !