Dossiers Parcours

Parcours - Habiter le monde

Des terres gelées aux déserts, rien n’a arrêté l’humain de s’établir sur la planète. Il a toujours usé de son génie pour contrer les éléments hostiles. Ainsi, il se trouve partout et la population continue de se multiplier. Or, à force d’étendre son territoire et d’industrialiser son habitat, il s’est possiblement piégé.

Désormais, les changements climatiques menacent sa résidence que ce soit par les événements météo extrêmes ou une perte de la biodiversité. Habiter le monde n’a plus rien de magique. Certains osent même affirmer que nous sommes au début de sa fin. Ces pronostics sombres pourraient désespérer des personnes. Néanmoins, des groupes se mobilisent et maintenant, un grand nombre de gens essaie de réfléchir des façons de se loger différemment, d’obtenir de l’énergie plus proprement, etc.

Et si, au fond, la question de l’habitat n’était pas de se « battre » contre la nature mais plutôt de s’y adapter? Certains envisagent d’ailleurs des villes et agglomérations qui se trouveraient sur des terrains aussi hostiles que les océans, sans les polluer davantage. À nous de nous assurer que les politiques durables suivent et que des habitations écoresponsables soient mises en place.

Bonnes découvertes!

Illustration : Free-Photos de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Parcours - Habiter le monde - Thot Cursus

Dossiers Parcours

Parcours - Habiter le monde

Des terres gelées aux déserts, rien n’a arrêté l’humain de s’établir sur la planète. Il a toujours usé de son génie pour contrer les éléments hostiles. Ainsi, il se trouve partout et la population continue de se multiplier. Or, à force d’étendre son territoire et d’industrialiser son habitat, il s’est possiblement piégé.

Désormais, les changements climatiques menacent sa résidence que ce soit par les événements météo extrêmes ou une perte de la biodiversité. Habiter le monde n’a plus rien de magique. Certains osent même affirmer que nous sommes au début de sa fin. Ces pronostics sombres pourraient désespérer des personnes. Néanmoins, des groupes se mobilisent et maintenant, un grand nombre de gens essaie de réfléchir des façons de se loger différemment, d’obtenir de l’énergie plus proprement, etc.

Et si, au fond, la question de l’habitat n’était pas de se « battre » contre la nature mais plutôt de s’y adapter? Certains envisagent d’ailleurs des villes et agglomérations qui se trouveraient sur des terrains aussi hostiles que les océans, sans les polluer davantage. À nous de nous assurer que les politiques durables suivent et que des habitations écoresponsables soient mises en place.

Bonnes découvertes!

Illustration : Free-Photos de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !