Dossiers Parcours

Parcours - Sexualités et genres

L’histoire de la sexualité n’est déjà pas simple puisqu’entourée de tabous et de secrets. Il n’est alors pas étonnant que des approches sexuelles dites « hors-normes » aient eu du mal à être acceptées. La communauté LGBTQ+ (Lesbienne, gay, bisexuel, trans, queer) peut en témoigner. En effet, si les histoires antiques faisaient la part belle aux amours de même sexe, le puritanisme du 13e siècle va tranquillement s’installer en Europe et condamner tout acte de promiscuité entre personnes du même sexe. Il faudra de nombreuses luttes au cours du vingtième siècle dans les pays occidentaux pour qu’enfin, ces minorités ne soient plus pénalisées et aient accès à des droits.

Même de nos jours, tout n'est pas parfait. Ces communautés vivent encore des violences et du rejet de la part de certains. Des parents inquiets et des communautés religieuses essaient de convertir de force des jeunes soupçonnés d'être invertis. Dans bien d'autres pays, chaque année, des homosexuels sont emprisonnés ou exécutés. Le portrait semble donc encore plutôt sombre mais petit à petit, les luttes portent leurs fruits.

Bien souvent, la question de l'homophobie ou de la transphobie repose sur une méconnaissance des gens. Un public qui ne comprend pas la réelle souffrance de la dysphorie de genre ou comment certains individus se déclarent non binaires. Voilà donc le travail des chercheurs en sciences sociales : expliquer au plus grand nombre ces comportements qui n'ont rien de déviants ou anormaux. Au fond, le message ne serait-il pas de simplement accepter la sexualité humaine sous toutes ses couleurs?

Bonnes découvertes!

Illustration : Birgit Böllinger de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Parcours - Sexualités et genres - Thot Cursus

Dossiers Parcours

Parcours - Sexualités et genres

L’histoire de la sexualité n’est déjà pas simple puisqu’entourée de tabous et de secrets. Il n’est alors pas étonnant que des approches sexuelles dites « hors-normes » aient eu du mal à être acceptées. La communauté LGBTQ+ (Lesbienne, gay, bisexuel, trans, queer) peut en témoigner. En effet, si les histoires antiques faisaient la part belle aux amours de même sexe, le puritanisme du 13e siècle va tranquillement s’installer en Europe et condamner tout acte de promiscuité entre personnes du même sexe. Il faudra de nombreuses luttes au cours du vingtième siècle dans les pays occidentaux pour qu’enfin, ces minorités ne soient plus pénalisées et aient accès à des droits.

Même de nos jours, tout n'est pas parfait. Ces communautés vivent encore des violences et du rejet de la part de certains. Des parents inquiets et des communautés religieuses essaient de convertir de force des jeunes soupçonnés d'être invertis. Dans bien d'autres pays, chaque année, des homosexuels sont emprisonnés ou exécutés. Le portrait semble donc encore plutôt sombre mais petit à petit, les luttes portent leurs fruits.

Bien souvent, la question de l'homophobie ou de la transphobie repose sur une méconnaissance des gens. Un public qui ne comprend pas la réelle souffrance de la dysphorie de genre ou comment certains individus se déclarent non binaires. Voilà donc le travail des chercheurs en sciences sociales : expliquer au plus grand nombre ces comportements qui n'ont rien de déviants ou anormaux. Au fond, le message ne serait-il pas de simplement accepter la sexualité humaine sous toutes ses couleurs?

Bonnes découvertes!

Illustration : Birgit Böllinger de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !