Listes de lecture des membres

ORIENTATION SCOLAIRE

·         axe engagement pour une éducation de qualité

Le système éducatif tchadien connaît depuis un certain nombre d’années des difficultés tant conjoncturelles que structurelles. Ces entraves impactent négativement l’avenir des élèves. Plusieurs politiques éducatives, dont la Loi 16 portant orientation du Système Educatif Tchadien, ont été initiées par le gouvernement tchadien. Mais jusque-là, on se pose la question sur la pertinence de ces mesures et réformes.

Les causes de la déliquescence du système éducatif sont nombreuses. Les contenus des programmes d’enseignement ne font pas véritablement le lien entre le monde éducatif et le secteur de l’emploi. En matière de ressources humaines, la qualité du corps enseignant présente beaucoup de lacunes  dans l’ensemble[1]. Le budget[2] alloué à l’éducation, pourtant secteur prioritaire, ne permet pas de répondre aux besoins immenses des élèves. Il y a une carence dans le domaine des infrastructures et les élèves étudient dans des conditions très précaires. En outre, non seulement il y a une insuffisance des structures qui dispensent des formations de qualité, mais il y a très peu de centres de formations techniques, d’ailleurs souvent sous- équipés. La récurrence des grèves est un autre facteur bloquant de l’éducation.

Conséquence, les résultats sur le terrain ne sont pas à la hauteur des attentes. On note que 38,4% des élèves achèvent leur cycle de formation ; le taux de redoublement est de 24,9%, contre 34,6% d’abandon. « Le système éducatif tchadien est marqué par l’enseignement général, au détriment de la formation technique professionnelle. Le chômage des jeunes qui va croissant est consécutif à ce système », a déclaré Dorim Bernard, Directeur de l’OBSEFE qui a relevé que dans le secteur primaire par exemple, le poids de la formation représente 3% du marché, alors qu’il emploie 74% d’actifs.

L’éducation est le socle de développement d’une nation. Cela nécessite un enseignement de qualité. Le CEFOD s’engage à poursuivre et à étendre à d’autres structures le travail entamé avec certains établissements scolaires en vue de la promotion des valeurs et repères éthiques. Il travaillera aussi avec des structures de formation professionnelle pour un encrage d’une éthique professionnelle et la promotion de l’entrepreneuriat.



[1] Selon le Rapport sur le Système Educatif National (RESEN) 2014, 75% du personnel enseignant du primaire sont des maîtres communautaires, un personnel bénévole sans qualification et référence professionnelle.

[2] Montant du budget sur quelques années.

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !