Dossiers Parcours

Parcours - Insectes

Lorsque vient le moment de parler de préservation de la biodiversité, de quelles espèces faisons-nous la promotion? Bien souvent, il s’agit de mammifères mignons comme les pandas ou les grands félins. Ceux-ci suscitent la sympathie, ressemblant à de grosses peluches. Par contre,nous ne militons que peu pour la survie des amphibiens et reptiles qui suscitent de la peur ou du dégoût chez de nombreuses personnes. Quant aux insectes, ceux-ci mènent automatiquement à des grimaces de haine de notre part.

En effet, à nos yeux, les insectes sont fondamentalement des espèces nuisibles. Leur présence nous gêne, peu importe où ils se trouvent. Nous avons vite l’instinct de les éliminer dès que nous en voyons. Il faut dire que certains d’entre eux s'avèrent de véritables menaces pour notre agriculture. Des espèces de moustiques sont aussi porteuses de maladies graves comme le paludisme ou la dengue. Pas de quoi les rendre sympathiques de prime abord. Pourtant, entomologistes et scientifiques soulignent que seulement 1 % de la totalité des espèces est réellement nuisible.

Une immense partie de la biodiversité terrestre repose sur les insectes et celle-ci est en danger. Bien sûr, la disparition des abeilles a fait grand bruit dans les dernières années. Or, elles ne sont pas seules à décliner. Que ce soit à cause de l’urbanisation ou de l’utilisation abusive de pesticides, toutes les populations s’éteignent petit à petit, entraînant avec elles la mort d’oiseaux et la diminution de pollinisation des plantes. Allons donc au-delà de notre aversion et commençons à préserver ces petites bêtes qui ont une immense utilité pour notre survie.

Bonnes découvertes!

Illustration : Ron van den Berg de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !

Parcours - Insectes - Thot Cursus

Dossiers Parcours

Parcours - Insectes

Lorsque vient le moment de parler de préservation de la biodiversité, de quelles espèces faisons-nous la promotion? Bien souvent, il s’agit de mammifères mignons comme les pandas ou les grands félins. Ceux-ci suscitent la sympathie, ressemblant à de grosses peluches. Par contre,nous ne militons que peu pour la survie des amphibiens et reptiles qui suscitent de la peur ou du dégoût chez de nombreuses personnes. Quant aux insectes, ceux-ci mènent automatiquement à des grimaces de haine de notre part.

En effet, à nos yeux, les insectes sont fondamentalement des espèces nuisibles. Leur présence nous gêne, peu importe où ils se trouvent. Nous avons vite l’instinct de les éliminer dès que nous en voyons. Il faut dire que certains d’entre eux s'avèrent de véritables menaces pour notre agriculture. Des espèces de moustiques sont aussi porteuses de maladies graves comme le paludisme ou la dengue. Pas de quoi les rendre sympathiques de prime abord. Pourtant, entomologistes et scientifiques soulignent que seulement 1 % de la totalité des espèces est réellement nuisible.

Une immense partie de la biodiversité terrestre repose sur les insectes et celle-ci est en danger. Bien sûr, la disparition des abeilles a fait grand bruit dans les dernières années. Or, elles ne sont pas seules à décliner. Que ce soit à cause de l’urbanisation ou de l’utilisation abusive de pesticides, toutes les populations s’éteignent petit à petit, entraînant avec elles la mort d’oiseaux et la diminution de pollinisation des plantes. Allons donc au-delà de notre aversion et commençons à préserver ces petites bêtes qui ont une immense utilité pour notre survie.

Bonnes découvertes!

Illustration : Ron van den Berg de Pixabay

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !