Dossiers de la semaine

Histoires : début et fins

Matière culturelle idéale, certaines façons d'enseigner l'histoire la rendent passionnante alors d'autres la vident de tout intérêt. Est-ce que la première étape d'un cours d'histoire ne serait elle pas l'esprit critique : valeur des sources, pertinence du point de vue ?  En quoi une série comme «The Crown» est-elle utilisable en histoire contemporaine ?  Des séries comme «Game of thrones» ou «Vikings», sous leurs apparences historiques, ne se servent de l'Histoire que comme prétexte. L'action pourrait aussi bien se passer sur une autre planète.

Il y a mieux dans le domaine : on trouve maintenant des dizaines de milliers de documentaires pour illustrer à peu près toutes les périodes de l'histoire; pourquoi alors s'en tenir à des manuels ? Wikipédia est plus passionnant que la plupart de ceux-ci. Il semble qu'il y ait de bonnes raisons d'utiliser toutes ces sources, mais pas sans encadrement.

Il est étrange de voir certaines administrations s'entêter à dénaturer le plaisir de l'histoire, un plaisir culturel, pour en faire une sorte de devoir et en gâcher le goût. On a chacun des histoires qui nous intéressent.  Vous connaissez des histoires qui vous ont passionné; les profs d'histoire sont d'ailleurs souvent des passionnés. Les nombreux moyens, médias et styles permettent de renouveler l'intérêt de l'histoire, en 3D, en interaction, en reconstitution, en partage, en exploration, en simulation. On a pas fini d'entendre des histoires, heureusement !


Denys Lamontagne - [email protected]

Éléments du dossier

Recevez nos nouvelles par courriel

Chaque jour, restez informé sur l’apprentissage numérique sous toutes ses formes. Des idées et des ressources intéressantes. Profitez-en, c’est gratuit !