Formations

Paludisme : bataille rangée contre le fléau, en net !

le 22 septembre 2008

Indépendants - Ressources gratuites

La drépanocytose est une conséquence très grave du paludisme. Il provoque aussi la déformation des globules rouges des êtres humains. Ces globules prennent une forme incurvée en leur sommet. Une forme de la faux, de la faucille. C’est pourquoi, les gens qui subissent cette déformation de leurs globules souffrent des hématies falciformes. Le paludisme, très communément appelé le palu, tue. Autant que le sida. Certain médecin avait même annoncé en 1995 que le palu tuait plus que le sida. En tout cas, c’est un fléau contre lequel, malgré des efforts immenses, la science semble peiner. Si vous voulez une définition plus scientifique, reportez-vous de suite à la drepanocytose

A cause du palu, qui est transmis par l’anophèle, le moustique femelle, les globules rouges sont déformés. Et deux êtres qui ont ces malformations peuvent être du groupe sanguin A. Il y a un S qui vient malheureusement s’ajouter, indiquant la présence des globules déformés. On dit de ces porteurs qu’ils sont des AS.

Si deux parents sont AS, il y a des chances que leurs enfants, par croisement, soient des SS. De tels enfants souffriront à jamais de drépanocytose. Très peu atteignent 15 ans. Rares sont ceux qui dépassent l’âge fatidique de 20 ans. Les plus chanceux peuvent même avoir des enfants. La mort les frappent. Ils souffrent. Douloureusement. Les os se rongent ou craquent. Le dos fait mal, ils sont maigres, toujours pâles, les yeux jaunes ou tout blancs, ils n’aiment pas le froid, ne supportent pas tous les aliments.

Cette maladie est terrible. Chaque famille, en Afrique, a un membre de la famille qui souffre d’hématie. L’hécatombe se poursuit.

Face à cette terrible malédiction, l’Afrique et l’Europe viennent de se donner la main. Pour informer, car informer pour eux, c’est déjà sauver la vie. Ne pas se marier si on souffre chacun de ce mal. Drepanet est une nouvelle association internationale, mais surtout africaine, pour apporter un soutien mutuel aux différents malades, aux parents qui ont perdu tous leurs enfants.

Le portail apporte toutes les informations sur les réunions internationales comme celle qui est prévue à Cotonu en 2004. Ainsi, comme avec l’ appel des femmes, le RFLD, le réseau francophone de lutte contre la drépanocytose, prépare Cotonou 2004 pour créer une mobilisation générale en vue d’intensifier cette lutte. De même, la rubrique sur la vie des malades expose comme les malades eux-mêmes subissent leur mal. Des conseils pratiques sont données aux parents pour atténuer cette souffrance.

L’Internet vient au secours en ceci qu’il peut atteindre plusieurs personnes au moindre coût par une formation sûre et partagée ; qu’il permet de travailler avec un réseau de partenaires qui apportent leur expérience à travers le monde.

Si les technologies en réseau peuvent aider...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné