Formations

Plates-formes e-learning : le dilemme des « fonctionnalités de gestion » et du mode d’évaluation

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 31 mars 2019

Indépendants - Ressources gratuites

De nombreuses plates-formes d’e-formation proposent des outils de gestion d’étudiants, permettant notamment de gérer et de suivre le cheminement des élèves, de leur inscription jusqu’à l’émission des diplômes. Les utiliser suppose l’adhésion à un certain type d’évaluation, qui n’est pas forcément adapté à tous les enseignements. Quelles sont ces fonctionnalités réelles ? Quelles sont aussi les alternatives possibles ?

Deux grands types de tâches sont ainsi prévues par les systèmes :

  • la gestion administrative des étudiants :
  • gestion des droits d’accès
  • gestion des inscriptions
  • immatriculation des utilisateurs
  • attribution des cours
  • le suivi des apprenants :
  • suivi des cursus grâce à l’importation des dossiers étudiants dans le système
  • outils d’évaluation
  • enregistrement des résultats
  • outils d’analyse et de statistiques

A priori, la prise en compte de ces aspects administratifs par les environnements pédagogiques semble plutôt positif ; le travail des administrateurs n’en est que plus simple, et ce, tout spécialement lorsqu’il s’agit de gérer un grand nombre d’étudiants. Néanmoins, cette simplification comporte un risque, qu’il convient de bien mesurer : l’automatisation de la chaîne administrative contraint les utilisateurs à se servir des outils d’évaluation intégrés tels que les questionnaires à choix multiples (QCM), parfois appelés «Quizz» ou «Tests».

Ce mode d’évaluation ne permet de tester que certaines connaissances et certains types d’apprentissage. Sa valeur pédagogique est absolument différente de celle d’une analyse de cas, ou de la résolution d’un problème de mathématique par exemple. Souvent associé à une pédagogie transmissive et à la simple restitution des connaissances, les QCM ainsi que toutes les formes d’évaluation fermées et automatisables intégrés aux plates-formes auraient donc tendance à fixer le modèle pédagogique et à fixer le scénario pédagogique dans un moule exclusivement transmissif. Le problème est d’autant crucial que réaliser un QCM «intelligent», est assez difficile et que peu d’enseignants maîtrisent les méthodes et les techniques d’élaboration de tels outils d’évaluation.

Comment faire pour profiter des puissantes fonctionnalités de gestion des systèmes, s’en être prisonnier d’un mode d’évaluation partiellement inadapté voire, dans certains cas, réducteur ?

Pour éviter de se retrouver dans une impasse, il convient tout d’abord de dégager le modèle pédagogique que l’on souhaite appliquer. Puis en fonction de ce modèle, choisir le type d’environnement de travail. Et enfin, dans le cas où l’usage d’une plate-forme est décidé, réfléchir et construire une évaluation adaptée.

Quelques conseils pour mener à bien ces différentes étapes :

Le choix technique

Les questions à se poser (issues d’un cours dispensé dans le DESS STAF (Diplôme d’Etudes Supérieures Spécialisées en Sciences et Techniques de l’Apprentissage et de la Formation, de l’Université de Genève) :

  • Les choix pédagogiques : quel type de scénario est envisagé ? plutôt dans une perspective « transmissive » ou « active », sur un mode individualisé et/ou collaboratif ? ;
  • Les ressources humaines et matérielles : quelles sont les personnes ressources pour le support technique, le développement et la maintenance ? quelle disponibilité ont-elles ? pour quelle durée ? quel matériel est déjà disponible (hardware et software) ? quelles sont les ressources pour l’acquisition et la maintenance de matériel ? ;
  • Les conditions institutionnelles et organisationnelles : quels choix ont déjà été faits dans l’institution en termes de gestion des dispositifs de formation (centralisée ou non), d’outils ? quelle est la population concernée d’étudiants (nombre, profil) ? quel niveau de formation est visé ?
  • Les rôles et les compétences des acteurs : quels sont les rôles identifiés ? quel est le niveau de compétences techniques des différents acteurs ? quelles sont les possibilités pour les prendre en charge ?

Le type de plate-forme

A chaque environnement technique son modèle pédagogique, quelques exemples :

  • plates-formes véhiculant davantage une pédagogie à orientation « transmissive » : - commerciales, fermées (Webct) - libres et ouvertes (Ganesha,) - développements sur mesure
  • des environnements conçu pour prendre en charge davantage une pédagogie active intégrant une approche collaborative - commerciales (Knowledge Forum, Virtual-U, TeamWave, etc.) - ouvertes (Acolad) - développements sur mesure
  • des environnements a priori pas destinés au e-learning - des outils groupware, « groupe de discussion » tels que yahoogroupes, BSCW, Groove, etc.

Pour exploiter les outils de gestion d’une plate-forme au maximum, il est souhaitable qu’une interface de programmation (API) soit prévue pour mettre le système en relation avec des bases de données existantes, c’est du moins ce que recommande Rolf Brugger, enseignant à l’Université de Fribourg, dans lun document « Les environnements pédagogiques sur le Web ».

Le mode d’évaluation


Pour réfléchir et construire une évaluation en ligne : - Site web d’Eric Dromer, professeur d’histoire géographie au Collège de Flers (France). Il aborde le sujet de l’évaluation en ligne, et traite des 4 points suivants : QCM, Autres évaluations (textes), Cartes et construction graphiques, Exercices de repérage (temps/espace).

Pour apprendre à construire des QCM adaptés : -

Frédéric Jacquenod, (centre de ressources informatiques pédagogiques de l’Université Pierre et Marie Curie, Paris 6) propose un logiciel de création de formulaires et de programmes de corrections de Questionnaires à Choix Multiples, qcm, tests, auto-évaluation

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné