Formations

Tombouctou enfin sur la Toile. Visitez les vestiges à distance

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 27 février 2009

Indépendants - Ressources gratuites

On ne passe pas à Bamako sans prendre le taxi-brousse pour voir et regarder. Pour admirer et retenir ce qu’a été l’histoire de l’Afrique. Le bonheur et la fierté d’être Africain et d’avoir la peau bien noire, aussi noire que le cirage explosent ici. Tombouctou est le lieu de la terre que tout homme cultivé doit avoir visité. A quelques kilomètres de la chaude capitale malienne, Bamako, son silence éloquent vous emplit agréablement les oreilles.

J’ai visité Tombouctou en 2000, puis en 2002 à l’occasion des passerelles du développement. Rassasié et non repu, il me fallait y retourner. Maintenant, le soleil ardent, le sable doré, les sympathiques, agréables et très hospitalières populations maliennes seront heureuses de se porter directement chez vous. Il vous suffira simplement de cliquer sur Tombouctout.net

Henri Valot vous donne l’historique de ce site et vous découvrirez alors que même les Maliens auront désormais la possibilité d’accéder à distance aux services administratifs de la mairie. Vous connaîtrez le fonctionnement, en résumé de l’éducation et de la santé et d’autres rubriques.

Les profs d’histoire et de géographie auront aussi la popssibilité de travailler avec leurs élèves sur des choses bien vivantes et sur la possibilité de réaliser des TPE animés. Mais le plus important, dans ce merveilleux site aux couleurs vermeil repose sur l’histoire et la culture qui vopus retiendront toute la journée.

La visite sur le site virtuel ou réel vaut le coup. C’est pourquoi, sans doute, il a reçu un prix RFI.

Tombouctou aurait été fondée au 5e siècle de l’Hégire (calendrier musulman), soit aux environs du 12e siècle chrétien, par des touaregs Magcharen de la région d’Araouan qui nomadisaient sur les terres fertiles près du fleuve Niger. Ils y installèrent un campement provisoire et, lors des longues transhumances, en confièrent la garde à une vieille femme du nom de Bouctou. Peu à peu le campement pris de l’importance et ainsi naquit "Tim-Bouctou" qui signifie, en langue tamashek, "le lieu de Bouctou".

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné