Formations

Ce soir, on mange des insectes !

le 22 septembre 2008

Indépendants - Ressources gratuites

Depuis les temps préhistoriques des millions d’hommes mangent des insectes. En france, on a c’est vrai, un peu perdu l’habitude. Mais ce n’est pas une raison pour en faire tout un plat.

Pourquoi les chenilles bien juteuses seraient-elles réservées aux Pygmées, mmmmh ? Le site Insecta est friand de tout ce qui marche sur six pattes... Après avoir décrit par le menu, de manière courte et pédagogique ce qui fait ramper, voler, sauter nos amis les insectes, les webmestres-entomologistes s’attaquent aux plats de résistance.

  • Sauterelles au chocolat : Faire fondre au bain-marie du chocolat noir dans un peu de beurre. Tremper les sauterelles dans le chocolat fondu, les retirer et les laisser durcir au frigo.
  • Chenilles de Gâte-bois (Cossus Cossus): recette décrite par le célèbre entomologiste Jean-Henri Fabre : "Rangés en brochettes, ils sont exposés sur le gril aux ardeurs d’une braise vive. Une pincée de sel, condiment obligé de nos mets, est le seul appoint qui intervienne. Le rôti se dore, doucement grésille, pleure quelques larmes huileuses, qui prennent feu au contact des charbons et brûlent avec une belle flamme blanche. Voilà qui est fait. Servons chaud. (...) Le témoignage est unanime. Le rôti est juteux, souple et de haut goût. Le contenu est délicieux. On lui reconnaît certaine saveur d’amandes grillées que relève un vague arôme de vanille. En somme, le mets vermiculaire est trouvé très acceptable; on pourrait même dire excellent."

Si vous aimez les expériences culinaires à la limite du réel (criquets aux girolles et quiche aux ténébrions) cliquez-ici. Bon appétit, et bonne chance...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné