Formations

Zarlino ou la note qui tue !

Tempérer ou non les notes...

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 17 janvier 2017

Indépendants - Ressources gratuites

 

L’intonation juste existe-t-elle réellement ? Le théoricien italien Zarlino en était persuadé et le créateur du logiciel homonyme aussi ! Un essai historique et une théorie qui nous ramènent au temps fascinant des Cappelle et des Camerate de haut niveau, dans l’Italie de la Renaissance...

C’est presque du Umberto Eco

Le petit essai historique edité sur le site de Virga (consacré au chant et aux notations musicales) par son auteur Olivier Bettens est aussi passionnant, foisonnant et compliqué que les livres d’Umberto Eco ! Le titre, déjà, résonne comme un mystère : "Intonation juste" à la Renaissance, idéal ou utopie. Ca se gâte avec le sous-titre : "Esquisse d’un modèle fondé sur la théorie de Zarlino". Aïe... Quelques explications sont nécessaires.

Rappelons que l’intonation juste est recherchée par les plus grands théoriciens et mathématiciens depuis fort longtemps. Déjà, dans l’antiquité, Pythagore soutenait que les sphères célestes (on en comptait 7 à l’époque) produisaient entre elles une gamme de sons parfaite. Il accorda alors une lyre avec 7 cordes censées rendre les intonations divines. Gioseffo Zarlino, en sa qualité de musicien et théoricien (italien de la renaissance) s’est intéressé de très près à cette prétendue chimère de l’intonation juste. Son Istitutioni Armoniche ne laisse aucun doute : il est possible de trouver la note qui tue, celle que tous les chanteurs a capella recherchent, la justesse impeccable du chant, le placement magique de la voix !

Intonation non tempérée

La conclusion de l’essai est cependant sans appel : l’intonation juste est en grande partie utopique. Elle a servi d’idéal à de nombreux chanteurs, musiciens ou théoriciens mais elle reste chimérique. Par contre, il est possible, grâce à un petit logiciel ( Zarlino le bien nommé)en téléchargement gratuit sur le site de réaliser et de jouer des fichiers sonores sur une intonation non-tempérée... Et pour vous prouver que ça marche, les webmestres ont réalisé un petit concert syntonique grâce à ce logiciel (à écouter au format Quick Time).

C’est décidé, j’arrête la techno...

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné