Formations

Ecrire au Moyen Âge

le 22 septembre 2008

Indépendants - Ressources gratuites

Abandonnez ce clavier impersonnel, saisissez votre plus belle plume d’oie et tracez d’une écriture impeccable des invitations sur parchemin, comme au Moyen Âge.

Le site de l’Académie de Rouen abrite celui de l’école publique de Saint-Ouen du tilleul qui elle-même édite une page consacrée à l’art de l’écriture au Moyen Âge. Les élèves ont fouillé dans les papiers du moine copiste et en révèlent les secrets pour :

  • Préparer son encre : il faut en avril ou mai couper des bois d’épines avant qu’ils ne produisent des fleurs ou des feuilles et les laisser sécher à l’ombre pendant quelques semaines. Puis, on enlève l’écorce que l’on fait tremper pendant huit jours dans un tonneau rempli d’eau ; on met ensuite cette eau dans une casserole propre que l’on fait chauffer en rajoutant de temps en temps des morceaux d’écorce. Lorsque le liquide est devenu épais, on y ajoute un tiers de vin et on fait encore cuire jusqu’à ce qu’il se forme une sorte de peau à la surface. Alors, on place les vases au soleil jusqu’à ce que l’encre se purifie de sa lie rouge. L’encre pure est versée dans de petites poches en plastique étanches et sèche au soleil.
  • Fabriquer son parchemin : au Moyen Âge, on utilisait les peaux de chèvre et de mouton pour réussir ses parchemins. Le site donne la recette mais il faut s’accrocher : on écorche des animaux et on nettoie les peaux dans l’eau claire de la rivière avant de les barbouiller à la chaux. Notre conseil aux parents : accompagnez vos enfants dans les moindres étapes de la confection de parchemins moyenâgeux...
  • Tailler correctement sa plume : les moines copistes ne connaissaient pas le "rollerpink parkerball" ni même le "bic". Ils n’étaient pas ignares pour autant car ils avaient à leur disposition des plumes d’oies fendues, de la craie et des pierres ponces. Tout de même.
  • Quelques exemples de parchemins réussis : conservés à la bibliothèque de Toulouse dont le site, soit dit en passant, est une petite merveille.

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné