Formations

Parlez-vous le e-learning ?

le 22 septembre 2008 | Dernière mise à jour de l'article le 07 septembre 2013

Indépendants - Ressources gratuites

Nous avons tous eus, ou avons encore du mal, à saisir à la volée les nouveaux termes générés par la nébuleuse Internet. Qui plus est lorsqu’il s’agit du e-learning (ou e-formation). Or, les lexiques qui pourraient nous familiariser avec la terminologie employée par cette nouvelle orientation technologique ne sont pas légion sur le net. Thot a déniché pour vous les plus utiles.

Demos.fr, l’un des premiers opérateurs privés français indépendant de formation professionnelle, a préféré jouer la carte de la pédagogie plutôt que d’abasourdir l’internaute à coup de mots technoïdes complexes. Sur le site, dans la rubrique " e-learning ", on peut trouver un glossaire bien pratique et d’abord, une définition.

Autant savoir de quoi l’on parle ! " L’e-learning est un processus d’apprentissage à distance s’appuyant sur des ressources multimédia, qui permet à une ou plusieurs personnes de se former à partir de leur ordinateur () ". C’est déjà ça, on ne confondra plus le e-learning avec toutes les autres formations à distance faisant intervenir un " vrai " formateur qui ne serait pas seulement votre ordinateur.

Passée cette mise en bouche nécessaire, le lexique fonctionne sur le modèle d’un glossaire classique avec des entrées par ordre alphabétique. Si je clique sur la lettre " C ", j’apprends que le CBT est l’abréviation de " Computer Based Training " Késako ? Demos m’explique que ces initiales désignent tout simplement des cours qui sont délivrés en local sur un ordinateur, à l’aide de cédéroms généralement. Et on me précise que Le CBT, même s’il a constitué l’une des premières étapes de l’apprentissage électronique en ligne, s’essouffle un peu au profit d’autres systèmes de formation en ligne.

Les définitions sont claires et précises même si l’on souhaiterait plus d’entrées. L’utilisabilité du lexique est excellente, le temps d’affichage réduit et la charte graphique, très douce, permet une bonne aisance de lecture.

L’exhaustivité ou la clarté ?

Sur le site Pwc Global Learning le lexique est plus complet, mais mentionne des termes qui ne sont pas nécessairement ceux du e-learning. Par exemple à la lettre A, on trouve " arobase " ou " adresse électronique " à côté " d’alternance " et " d’apprenant ". Et si vous tentez d’aller au-delà de la lettre " T ", vous n’obtiendrez plus aucune définition. Ce lexique reste toutefois l’un des meilleurs. Il propose, en plus des termes incontournables de la FAD, des mots usuels du net qui constituent une bonne entrée en matière et un complément utile à l ’internaute débutant qui voudrait se former via son ordinateur.

Un bon compromis entre l’exhaustivité et la précision est atteint sur le site Cap Foad : un glossaire très utilisable qui recense les mots les plus usités du e-learning ainsi que quelques termes basiques pour s’y retrouver sur la toile.

Une fois ces lexiques parcourus, on en sait tout de même un peu plus sur le vocabulaire essentiel du e-learning et par extension, de la formation à distance. C’est un bon moyen d’aborder les offres d’emplois de ce secteur par exemple Et la prochaine fois qu’on lira un magazine papier titrant " la FAD propose des killers applications en mode synchrone ", on ne fera plus les yeux ronds

Avez-vous apprécié cette page?

Voir plus d'articles de cet auteur

Accédez à des services exclusifs gratuitement

Inscrivez-vous et recevez des infolettres sur :

De plus, indexez vos ressources préférées dans vos propres dossiers et retrouvez votre historique de consultation.

M’abonner
Je suis déja abonné